24 C
Rennes
samedi 13 avril 2024
AccueilActualitésÉGALITÉ HOMME-FEMME : LE CHEMIN RESTE-T-IL ENCORE LONG ?

ÉGALITÉ HOMME-FEMME : LE CHEMIN RESTE-T-IL ENCORE LONG ?

« En qualité de femme, avez-vous rencontré des difficultés pour mener votre carrière ? » Face à cette question, beaucoup d’entre elles vous renvoient la balle. « Poseriez-vous la même question à un homme ? », répondent-elles en chœur. Mais une fois la boutade énoncée, la plupart d’entre elles évoque des parcours délicats, des réflexions sexistes, des attitudes machistes. Parfois, de grandes dirigeantes laissent apparaître des trémolos dans la voix, en pensant à leurs débuts. Simone de Beauvoir n’a pas encore gagné son combat…

 La vraie difficulté : ce fut de gérer ma carrière et ma vie de mère, sans avoir l’impression de sacrifier l’une ou l’autre », martèle une cadre.

« Quand je suis entrée dans la finance, il n’y avait pas beaucoup de femmes », explique Sophie, directrice d’une banque. « Dans un univers masculin aux fonctionnements ancestraux, il était difficile de nouer des relations avec ses collègues. Tout le monde ne va pas au pub ! On demeurait toujours dans l’insidieux, dans le non-dit. À la suite d’un congé maternité, on pouvait entendre dire : sa priorité ne sera plus sa mission, elle va s’occuper de sa progéniture. » Même colère chez la vice-présidente d’un grand groupe agroalimentaire. « On me disait couramment : votre mari travaille, vous n’avez pas besoin d’être augmentée. »

J’ai vécu des périodes où l’on nous expliquait de ne pas faire d’enfants », confie une dirigeante.

Pour réussir, certaines femmes pensaient devoir se comporter comme un homme ! « J’ai accepté de prendre d’impossibles missions, » précise une responsable de la SNCF. Bien souvent, les entreprises ont tendance à embaucher la gent féminine pour les basses qualifications et les garçons pour les hautes. « Elles sont orientées vers des postes qui ne donnent pas accès aux pouvoirs suprêmes et doivent diversifier leurs expériences pour pouvoir y arriver », commente une directrice.

Heureusement, les jeunes ont fait évoluer l’univers du travail. « Les femmes d’aujourd’hui bénéficient des avancées des générations précédentes », assure une grande chef d’entreprise. Dans un monde plus paritaire et plus mixte, les inégalités commencent à s’estomper. Mais dans certains métiers, comme le numérique, les dames restent sous-représentées. « Notre compagnie porte désormais une attention particulière aux jeunes filles. Elle propose d’accompagner leur succès dans les études supérieures à travers des bourses», explique une dirigeante d’une firme spécialisée dans la vente sur la toile.

Un jour, j’ai nommé une directrice de marketing, qui accouchait un mois après », convient une cheffe d’entreprise.

Mais les difficultés sont parfois tout simplement psychologiques. « Les femmes doivent moins se poser de questions pour postuler à un poste. Trop souvent, elles pensent, par  éducation, que la compétence et la réussite suffisent », assène Christine, patronne. « Contrairement aux hommes, elles n’osent pas. Elles avancent moins masquées. » Contre cette attitude, beaucoup conseillent l’audace. « Les femmes doivent dire ce qu’elles veulent », convient Anne-Marie, DRH d’un groupe. « Pour en arriver là où je suis, c’est qu’à chaque étape de mon parcours, j’étais bien claire sur ce que je recherchais. Personne d’autre que vous ne sait ce qui vous motive. Le conseil que je donne, c’est de provoquer les choses, de clarifier ses choix et d’aller vers les opportunités qui se créent dans une entreprise. »

Un sentiment partagé par Sophie, dirigeante. « À une collègue comme à un homme, je recommanderai toujours de se connaître soi-même. Car plus on dispose de l’appétence pour un métier, moins on souffrira dans le travail. » Mais une bonne fois pour toutes, beaucoup de femmes, comme Muriel, demandent aux messieurs de leur laisser la liberté de dire ce qui demeure dur pour elle ou non ! « Il faut de la volonté pour faire évoluer les mentalités. Il faut des plans d’action très incitatifs contre les écarts de salaires, contre les stéréotypes du genre. Une loi devient nécessaire avec des objectifs chiffrés. Il s’agit de ne pas baisser la garde », déclare la DG d’une banque. 

Mais pour beaucoup, l’égalité doit s’appuyer sur les hommes. « Simone Veil a bougé les lignes. Avec son mari, elle a su avec tact assurer un bon équilibre entre sa notoriété et sa vie de famille », convient une grande dirigeante. « Comme elle je crois qu’il faut faire attention à ne jamais écraser l’autre que vous soyez un garçon ou une fille. » Il reste visiblement beaucoup de chemins à parcourir. Heureusement, le sexe masculin dispose de modèles féminins.

Crédit : Justine Prigent. 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

VIOLENTE BAGARRE ENTRE SUPPORTERS TOULOUSAINS ET RENNAIS

« Je fumais une clope sur mon balcon, rue de Châtillon, vers 14 h », raconte le Rennais, ce 13 avril. « Devant le café PMU, le Derby, une...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser