14.5 C
Rennes
lundi 15 juillet 2024
AccueilActualitésDU GRAFF AU MUSÉE

DU GRAFF AU MUSÉE

Au Musée des Beaux-arts de Rennes, sur les quais, « Aérosol, une histoire du graffiti » propose une plongée dans l’univers du graff, des années 1960 à nos jours. Jusqu’au 22 septembre, cette rétrospective retrace son évolution, en mettant en lumière les diverses techniques emblématiques telles que le bombage à main levée, le pochoir et le graffiti-writing.

En pénétrant dans ce sanctuaire culturel, le visiteur ne trouvera pas d’œuvres peintes directement sur les murs. Que nenni ! Mais lors d’un parcours pédagogique et instructif, il saura tout sur les marques des aérosols employés : Krylon, Dupli-Color, Herpé ou encore Novémail. Par cette entrée en…matière, rien de mieux pour connaître l’histoire du huitième art, commençant en mai 1968 avec ses slogans iconiques : « Sous les pavés, la plage » ou « Il est interdit d’interdire ».

des slogans révolutionnaires aux pochettes de disques

Au fil du temps, les rockers, tels que le groupe rennais Marquis de Sade, s’approprient le graffiti pour promouvoir leurs albums. Durant ces années-là, des pochoiristes comme Miss. Tic et des adeptes du graffiti-writing marquent de leur empreinte les flancs des métros new-yorkais et les palissades parisiennes. « Certains emplacements sont particulièrement prisés comme les quais de Seine, les terrains du XIXe ou les enceintes des chantiers du Louvre, » expliquent les organisateurs de l’exposition.

Si Paris demeure l’épicentre de cette expression artistique, la Bretagne n’est pas en reste. À Rennes, notamment, le pochoir a pris une place prédominante au milieu des années 1980. Les murs de la capitale bretonne se sont parés d’œuvres signées par des artistes tels que Yeman, Loly Pop, SPO, H, Moustache Club, Yvan Lozac’h et Spider G. C’est dans cette scène effervescente que débarquent en décembre 1986 les Parisiens Miss. Tic, Blek le Rat et Marie Rouffet. Invités par les Trans Musicales, ils graffent les abords de la salle de concert, envahissant rapidement toute la ville. En janvier 1987, la boîte de nuit L’Espace organise un concours de pochoir remporté par Olivier Megaton, avec un prix spécial du jury attribué à Yeman et Loly Pop : un voyage à New York. Mais ceci est une autre histoire…A voir tout l’été.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

CRAQUELINS : LES CRACKS DU PATRIMOINE CULINAIRE BRETON

Fondée en 1923, la société « Les Craquelins de Saint-Malo » vient d’être inscrite à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel. Cette reconnaissance officielle met en...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser