7.6 C
Rennes
mercredi 28 février 2024
AccueilActualitésDES SCÈNES DE VIOLENCES DANS LE CENTRE-VILLE

DES SCÈNES DE VIOLENCES DANS LE CENTRE-VILLE

Ce jeudi 25 janvier 2024, les autorités craignaient des débordements, lors de la manifestation des agriculteurs (voir notre article). Que nenni ! Le rassemblement s’est déroulé dans le calme. En revanche, ce soir, lors du cortège prévu par des étudiants contre la loi Immigration, ce fut une tout autre musique ! Partes vers 20 h de la place Sainte-Anne, des jeunes (450 selon la préfecture), souvent masqués, ont défilé dans le centre-ville. Très rapidement, les plus ultras d’entre eux ont érigé des barricades, place du Champ-Jacquet, place du Parlement, rue Le Bastard et rue Contour de la Motte. Au passage, ils ont dégradé de nombreuses vitrines (Attitude Danse, Zadig et Voltaire, Monsieur Fursac). 

Vers 22 h, place Hoche, les contestataires ont allumé plusieurs feux, vite éteints par les pompiers. Mais les scènes de violences n’étaient pas encore terminées. Encore une fois, des manifestants s’en sont pris au magasin Crazy Republic. Ils ont dérobé des vêtements et éparpillé de la marchandise sur les trottoirs. Non loin, une voiture a été vandalisée par des individus grimés, sous les yeux hilares de leurs amis. À 22 h 15, après un passage place Sainte-Anne, les militants sont redescendus vers la place de la mairie, en inscrivant de nombreux slogans sur les murs des commerces. 

À 22 h 30, à deux pas de l’église Notre-Dame des Miracles, Sandrine, habitante de Betton et titulaire d’un macaron personne à mobilité réduite, est scandalisée. Devant elle, sa voiture, stationnée quelques secondes avant sur une place handicapée, est retournée sur la chaussée. Quelques individus l’aident à remettre à l’endroit son véhicule entièrement dévasté. Il est maintenant 23 h. Devant son magasin, en bas de la rue d’Antrain, le commerçant et son fils sont consternés devant les yeux d’un élu rennais. « Cela fait trois fois en sept mois que je suis pillé », dit-il, dépité. « Je ne sais pas ce que je leur ai fait. »

La nuit risque d’être longue. Juste avant 23 h, la maire de Rennes Nathalie Appéré exprimait sa tristesse, sa colère et son incompréhension ce soir devant les dégradations perpétrées par des extrémistes cagoulés dans le centre-ville de Rennes. Hier soir, les forces de l’ordre étaient présentes et en nombre. Elles sont intervenues pour sécuriser le cinéma l’Arvor, la place de la Mairie et le Parlement. Mais assurément, elles ne sont pas allées au conflit avec les ultras de la gauche. 

 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

HOMMAGE À NAVALNY ET NEMTSOV

Le mardi 27 février, la Place de la République a été le théâtre d’un rassemblement émouvant. Organisé par les Russes de Rennes, cet événement avait pour...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser