Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

DES BAINS DOUCHES AU STYLE MAURESQUE

test2

Le boulevard Sébastopol emprunte l’ancien tracé d’un canal creusé au début du XVIe siècle et comblé en 1864. Il rejoint les quais de la Prévalaye de la place de la Rotonde. Il est bordé d’immeubles sans grand cachet et de quelques demeures bourgeoises.

Au numéro 6, le boulevard cache les anciens bains douches publics de la Prévalaye sans doute construit vers 1880. Ce bâtiment à un étage et recouvert de tuiles est abrité derrière trois palmiers donnant une ambiance orientale. Sur son fronton central, il porte l’inscription de son ancienne vocation au-dessus d’une grande baie vitrée.

La bâtisse est aujourd’hui divisée en appartements. De style mauresque, sa façade en bois, avec quelques arabesques et un balcon, rend hommage à l’architecture balnéaire du début du XXie siècle. On y découvre aussi des décors de grès et un lambrequin en bois.

Les bains douches municipaux étaient très en vogue au XIXe siècle. Ils permettaient aux personnes démunies et sans eau courante de se nettoyer un tant soit peu. Ils fleurissaient partout dans la ville conformément à une politique sociale issue du courant hygiéniste de la fin du XIXe siècle. L’un d’eux est toujours en activité. Il est installé dans la piscine Saint-Georges et ouvert tous les jours à l’exception des jours fériés et des week-ends.

En 2013, les bains-douches de Saint-Georges ont enregistré 1 286 entrées (173 pour les bains, 1 113 pour les douches). Ils accueillent des sans-abris, des joggers, des VRP, des étudiants et même des anciens incapables d’enjamber leur baignoire. Auparavant, ils étaient installés en bas de la rue Gambetta. Ils ont déménagé depuis l’ouverture de la piscine Saint-Georges en 1929. Ils ont été décorés par le mosaïste Isodore Odorico qui dans ses mosaïques a pris soin d’évoquer la mer ! Il fut un temps question de les déménager à nouveau, mais le projet est aujourd’hui tombé aux oubliettes.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire