CECI EST UN TEST 1
Actualités

PARC DE MAUREPAS : LA PLUS BELLE PISTE CYCLABLE DE RENNES !

test2

En ces temps de campagnes municipales, la mobilité rennaise est au coeur des débats. Elle oppose Nathalie Appéré (PS-Ecologie) à ses rivaux politiques, Charles Compagnon (droite) et Carole Gandon (En Marche) avec comme objet de discorde : la sécurité des aménagements cyclables dans notre bonne ville. Mais dans la capitale bretonne, il existe toutefois une piste cyclable entièrement sécurisée pour nos bambins (et les plus grands) : elle est située dans le parc de Maurepas !

Dès son ouverture (en 1939), ce coin de verdure de 5 hectares avait prévu un espace entièrement dédié aux vélos et aux patins de roulettes de 300 mètres pour faire apprendre le code de la route aux jeunes garçons et fillettes ! Cet aménagement est même aujourd’hui agrémenté de feux tricolores et de signalisations routières miniatures du plus bel effet pour faire encore plus vrai ; et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette piste cyclable n’a rien à voir avec celles d’aujourd’hui. Ici, pas de de zigzags alambiqués, de changement de destination intempestif, ni même de croisements dangereux avec les automobilistes…

Dans les faubourgs de Rennes, ce parc de Maurepas est trop méconnu des Rennais. Mais jadis, il était apprécié des familles pour ses balançoires, ses toboggans, ses bacs de sable, ses tourniquets, son manège et son bassin central nautique de 3000 m2 (devenu depuis espace pour skates et trottinettes). A la différence du parc du Thabor, toutes les pelouses largement aérées sont accessibles au public. Elles accueillent désormais de nombreuses familles du quartier pour de grandes journées ludiques. Ici où là, de nombreuses plantes comme des tilleuls, des magnolias, des roses, des buis donnent à Maurepas un aspect charmant et bucolique.

Imaginé par l’entreprise Moser de Versailles en 1936, le parc était conçu spécialement pour que les enfants s’ébattent à leur guise. Il a été ouvert le 22 juillet 1939 par le maire François Château, en présence de nombreuses personnalités locales. “Ce parc est une suite de décors harmonieux, pleins de fantaisie, où petits et grands trouveront repos et amusement, dans le grand air et dans la lumière”,  écrivait le journaliste de L’Ouest-Eclair, le 23 juillet 1939.

Le parc de Maurepas est remarquable par son belvédère dont les portiques supportent des rosiers grimpants. Il abrite également les deux seuls exemplaires de sapins parasols rennais.  Depuis 2002, un taureau en bronze a été sculpté par l’artiste mayennais et reconnu Louis Derbré. Il est installé non loin d’un jardin japonais réaménagé par la municipalité rennaise.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire