CECI EST UN TEST 1
Actualités Politique

DÉPARTEMENTALES : RENNES 1 COURTISÉ PAR LE PS, LE CENTRE-DROIT, LES ÉCOLOS, FRANCE INSOUMISE ET LE RN

test2

Ce canton de Rennes 1 comprend plusieurs quartiers du Nord de Rennes et compte 41 000 habitants. Il va faire l’objet d’une âpre lutte entre certains ténors de la politique rennaise. En binôme avec Emmanuelle Rousset (adjointe au Maire de Rennes en charge des quartiers Bellangerais-Maurepas-Gayeulles-Longchamps), le sortant Marc Hervé est élu depuis 2011 conseiller départemental.

Fils de l’ancien maire de Rennes, cet apparatchik du PS joue gros dans cette élection. En cas de défaite (et si Nathalie Appéré devient ministre du Logement), sa candidature aux prochaines municipales pourrait être remise en question. Face à lui, Charles Compagnon (chef d’entreprise, porte-parole de la droite rennaise) et Amélie Dhalluin (pédiatre et ancienne candidate) auront toutes leurs chances. Ils profiteront de l’usure du pouvoir des cacique du PS, de l’absence des candidats En Marche et de la présence des candidats écologistes (Sébastien Brannelec, Haud Le Guen).

Les candidats de France Insoumise (Jean-Paul Tual et Enora Le Pape), connus des Rennais, et du Rassemblement National (Franck-Christophe Beaufrère et Charlotte de Bogeron) pourraient être les arbitres d’une des plus belles batailles politiques de ces départementales. Au second tour, en 2015, Marc Hervé et Emmanuelle Rousset (PS) avaient été élus avec 55,74 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,08 % (5 657 voix pour 10 755 votants et 22 371 inscrits).

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire