11.7 C
Rennes
vendredi 12 juillet 2024
AccueilActualitésDÉMÉNAGEMENT : LES GROS BRAS SONT À L’ARRÊT TOTAL !

DÉMÉNAGEMENT : LES GROS BRAS SONT À L’ARRÊT TOTAL !

« Nous sommes à l’arrêt total depuis la demande de la Chambre syndicale du déménagement et l’Organisation des transporteurs routiers européens », assure le déménageur rennais, Jean-François Perrois. « La décision a été prise par le Gouvernement le 1eravril dernier compte tenu notamment de la forte proximité de nos salariés, lors de leurs interventions. »

                                           Interdiction d’exercer sauf cas particuliers

Contraints et forcés, Jean-François et son frère ont mis en chômage partiel leurs sept collaborateurs. « Notre activité est purement et simplement interdite sauf pour certains cas particuliers d’urgences sanitaires et sociales ou encore de déménagements indispensables rendus nécessaires face à la pandémie. »

Totalement arrêté, le déménageur comprend toutefois la tolérance à l’égard des particuliers. « A la fin de bail, certains se trouvent acculés », explique Jean-François Perrois. « Ils n’ont pas d’autres choix que de déménager par eux-mêmes avec leurs propres moyens. Ils le font à leurs risques et périls mais le font toutefois en temps normal, en revanche, je ne peux tolérer ceux qui parmi nos confrères enfreignent la Loi. »

Aujourd’hui, le déménageur pense à l’après. « Habituellement, notre meilleur saison, c’est entre la mi-juin et la mi-septembre. Nous avons un planning gonflé à bloc et nous commençons à proposer quelques devis via des vidéos de nos clients ou de leurs inventaires. Nous faisons même quelques visites en respectant les gestes barrières. »

                                             Tout est prêt pour la reprise

« Tout est prévu pour la reprise », note Jean-François Perrois. « Dans l’avenir, nous serons amenés à travailler différemment. Nous anticipons le guide des bonnes pratiques de notre chambre syndicale pour ne pas être les derniers à commander des produits comme les gels, les masques, les gants, les produits désinfectants…D’ores et déjà, un collègue m’a dépanné pour les masques. C’est partout de la débrouille et de l’entraide. »

Sans nul doute, les conditions de travail seront totalement différentes.  « Nos déménageurs devront changer de masques au minimum, deux fois par jour. Ils sont assez réceptifs aux nouvelles pratiques mais il ne faudra pas leur imposer n’importe quoi. Les masques FFP2 les asphyxieront plus qu’ils ne les protégeront. » En revanche, les déménageurs ne pourront pas être plus de deux à l’avant du camion. « Nous serons obligés de prévoir un second camion ! Ce qui ne sera pas une mince affaire…dans notre ville où il est difficile de se garer. A moins de prévoir des vélos comme l’envisage mon frère quand cela sera possible…pour nos employés »

Heureusement une deuxième activité ! Dans son malheur, le déménagement Perrois dispose d’une deuxième activité. Il distribue du fuel. « Cette activité en combustible ne s’est jamais vraiment arrêtée. Elle est une activité essentielle de la nation. Lors de la deuxième quinzaine de mars, les particuliers avaient besoin de fuel pour une seconde chauffe. Certains en ont même profité pour faire le plein en raison des coûts plus bas. Dans tous les cas, nous avons pris toutes les précautions du monde ! Les clients n’étaient pas présents lors de la réception, ne signaient pas le bon de livraison et envoyaient leur chèque à notre entreprise. En revanche, l’activité entreprises était en berne…faute de chantiers. »

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

DE BÉDÉE À LA FINALE DE L’EURO 2024 : LE PARCOURS D’UN ARBITRE BRETON

Un Breton en finale de l’Euro ! C’est officiel : François Letexier a été désigné comme arbitre principal de la finale de l’Euro 2024 de football,...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser