CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Politique

DANS LE QUARTIER DE MAUREPAS : BAIN DE FOULE POUR FRANÇOIS HOLLANDE

test2

“Mais qu’est ce qui se passe ?”, demande un habitant de Maurepas. “François Hollande est là !”, répond un gamin. Ce jeudi 16 février 2017, le président de République est en visite à Rennes pour évoquer les projets de rénovation urbaine, prononcer un discours et rencontrer des associations ainsi que des commerçants du quartier. 

                                                 “L’Etat doit être exemplaire”

Après sa visite du centre commercial du Gast, le chef de l’Etat a tenu à prendre un bain de foule. Aux côtés de Nathalie Appéré, maire de Rennes et d’Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole, il a serré quelques mains et pris le temps de faire quelques selfies avec des ouvriers d’un chantier ainsi que le jeune Nabil. “Je suis super content”, a dit ce dernier (notre photo) en présentant sa petite vidéo aux journalistes. 

Puis en marchant, notre président a rejoint “tout sourire” la salle Guy Ropartz où il a tenu un long discours sur la rénovation urbaine. Pas de grande révélation à se mettre sous la dent, à l’exception d’une pique à peine voilée à l’égard du candidat de la droite, François Fillon. “L’Etat doit être exemplaire,” a-t-il expliqué. “S’il n’y pas d’exemplarité, on ne peut pas donner confiance aux Français et des perspectives à notre pays.” 

En revanche, le président de la République a considéré “exemplaire” le renouvellement urbain des quartiers rennais. Il a salué le lancement d’un nouveau programme immobilier (500 millions d’euros) prévoyant 400 démolitions de logements, 2300 réhabilitations et 3000 constructions neuves. 

Pour en savoir plus : en marge de la visite présidentielle, quelques personnes sont venues manifester leur mécontentement : des étudiants en dentaire et des syndicalistes protestant contre la fermeture de bureaux de poste à Rennes dans certains quartiers. 

Le Blosne ou la Blosne : on n’en voudra pas à notre président. il ne peut pas tout connaître. Au lieu de dire “le Blosne”, il a dit “La Blosne”. “Je ne vais pas féminiser tous les noms de quartier!”, s’est-il excusé.  

 

 Le discours du président pour ceux que cela intéresse : 


Déplacement à Brest et à Rennes par elysee

Quelques tweets : 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire