Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

COVID-19 : LA PRÉFÈTE MAINTIENT SES MESURES CONTRE LA PROPOGATION DU VIRUS

test2

Le département d’Ille-et-Vilaine est classé en zone d’alerte renforcée depuis le 23 septembre. Il est aujourd’hui le département breton le plus atteint par l’épidémie (114 cas pour 100 000 habitants, au-delà du seuil d’alerte fixé à 50). “Le taux d’incidence et de positivité est particulièrement élevé chez les populations jeunes. Il atteint 293, 4 cas pour 100 habitants”, précise le directeur régional de l’ARS (Agence régionale de Bretagne), Stéphane Mulliez. Parallèlement sur le département, le suivi des données hospitalières traduit une augmentation progressive depuis le 20 août des patients hospitalisés passant de 35 à 67 patients (dont 3 à 7 pour des séjours en réanimation).

Sur les 45 clusters actifs dans le département d’Ille-et-Vilaine regroupant 599 confirmés, 23 clusters sont localisés sur le territoire rennais regroupant 402 cas confirmés (138, 35 cas pour Rennes Métropole). “Parmi ces 23 clusters, onze clusters concernent le milieu estudiantin regroupant au total 276 confirmés, soit près de la moitié du nombre total de cas confirmés au sein des clusters du département et 70 % des cas au sein des clusters du territoire rennais”, convient le directeur régional de l’ARS, Stéphane Mulliez.

“Depuis quelques jours, la progression du taux d’incidence ralentit en Ille-et-Vilaine et sur le territoire de Rennes Métropole, ce qui constitue un signal encourageant”, fait remarquer la préfète, Michèle Kirry. “Il se stabilise toutefois à̀ un niveau élevé qui témoigne d’une circulation toujours active du virus. Nous ne devons pas relâcher nos efforts.” Après avis de l’autorité sanitaire, la préfète d’Ille-et-Vilaine a donc décidé de prolonger pour 8 jours les mesures prises pour enrayer l’épidémie et protéger la population jusqu’au dimanche 18 octobre inclus. 

Dans le département d’Ille-et-Vilaine, voici les mesures :

1. Interdiction des évènements réunissant plus de 1 000 personnes en simultané sur la voie publique, dans un lieu ouvert au public ou dans un établissement recevant du public, à l’exception des manifestations sur la voie publique.

2. Interdiction des fêtes et soirées étudiantes ainsi que les animations et activités relatives à l’intégration des étudiants sur la voie publique, dans les lieux ouverts au public et dans les établissements recevant du public.

3. Interdiction du prêt et de la location des salles pour des manifestations à caractère amical, familial, festif ou associatif. Les activités d’intérêt général ou les activités régulières associatives et culturelles faisant l’objet d’inscriptions ou de programmations annuelles et non festives pourront faire l’objet de dérogations.

Dans la métropole de Rennes :

4. Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique, dans les parcs et jardins publics, les espaces verts ainsi que sur les chemins de halage et les rives des plans d’eau intérieurs.

5. Cessation de l’activité “bar” à 22h pour les établissements dotes d’une licence IV ou d’une licence III. Les établissements dotés de la “petite licence restaurant” ou de la “licence restaurant” ne pourront vendre des boissons alcoolisées après 22h qu’à l’occasion des principaux repas et comme accessoires à la nourriture.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire