portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Faits divers

COUR D’ASSISES DE RENNES : UN HOMME JUGÉ POUR RAPT ET AGRESSION SEXUELLE SUR ENFANT

Ce jeudi, devant la cour d’assises de Rennes une sombre affaire de rapt d’enfant sous fond d’agressions sexuelles risque d’attirer les foules. Si naturellement les débats devant les magistrats rennais ne sont pas à huis clos…. À l’époque des faits, l’affaire avait fait grand bruit dans la mesure où, pour la première fois en Bretagne, le dispositif Alerte Enlèvement avait été déclenché par le Gouvernement.

                                                      Un rapt d’un enfant de 4 ans

Ce jour-là, le samedi 15 aout 2015, Ansuifounde Ahamed, âgé de 27 ans, quitte la place de la mairie de Rennes avec un garçon de quatre ans. “Je vais chercher à boire et à manger”, dit-il à sa mère. Mais il ne revient jamais. Il prend la direction de la gare SNCF avec le garçonnet où il prend un train en direction de Paris. Arrivé dans la capitale, il passe une nuit dans un foyer d’hébergement avant de prendre le lendemain matin à nouveau un train en direction de Bordeaux.

Dans l’après-midi, le ravisseur est interpellé en gare de Libourne avec l’enfant. En garde à vue, il reconnait l’enlèvement et des attouchements sexuels sur l’enfant quelques jours auparavant. Mais devant les juges, il revient plus tard sur les faits, malgré les dénégations de sa jeune victime et une enquête le concernant pour une autre affaire d’agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans.

Défendu par Maître Delphine Caro, le prévenu risque une lourde peine d’emprisonnement. Il sera très écouté par la famille de la victime. “On attend sa vérité”, explique maître Olivier Chauvel, défenseur des parents du garçon. “Jusqu’à présent, le prévenu a été relativement confus d’une part sur l’enlèvement et d’autre part sur ce qu’il a pu faire subir à l’enfant. Nous voulons qu’il puisse enfin s’exprimer pleinement pour que la famille sache exactement ce qui s’est passé.”

Durant les trois jours de l’audience, le profil d’Ansuifounde Ahamed risque d’interpeller la cour d’assises. “Son profil est inquiétant. Il a été jugé pour des faits de nature très proches qui n’ont pas de quoi rassurer.” Le verdict de l’affaire sera vraisemblablement donné par la cour dans la journée de vendredi.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire