CECI EST UN TEST 1
Actualités

COUPS DE FEU DANS LE BUS : ON EN SAIT PLUS 

test2

Le lundi 6 juin 2022, vers 20 heures, place de la République, un jeune homme âgé de 16 ans se trouve dans un bus bondé. Il arrive à l’arrêt République où un groupe de six individus monte, se dirige vers lui et le roue de coups. Devant sa détermination à se défendre, l’un des protagonistes sort une arme de poing, en fait usage deux fois et atteint sa victime une fois à la main gauche. Immédiatement, dans le car, tout le monde descend pour échapper au drame. 

Quelques instants après les tirs, l’adolescent qui connaissait les agresseurs est pris en charge par les pompiers et transporté au CHU. Son pronostic vital n’est pas engagé. Le conducteur de Keolis d’une trentaine d’années (travaillant depuis deux à quatre ans pour la STAR) a été lui aussi transféré vers l’hôpital en état de choc. « Il n’est pas prêt à reprendre son activité, » explique ce midi, Christian Demay représentant de la CGT. 

Nous regrettons l’absence d’informations des conducteurs de la part de la direction, juste après les tirs », Christian Demay.

Immédiatement après l’incident, des chauffeurs de bus ont exercé leur droit de retrait et sont entrés au centre de Baud-Chardonnet vers 23 heures. « Je me suis rendu au dépôt avec d’autres collègues pour prévenir les salariés des évènements », ajoute le syndicaliste. « Finalement, Keolis a pris la décision de faire revenir l’ensemble des engins. » Ce matin, un comité central extraordinaire d’entreprises devait se tenir pour tenir compte de l’inquiétude grandissante des employés. L’enquête en cours a été confiée à la Police judiciaire. Pour en savoir plus sur la situation des chauffeurs.

Infos + :« Les circonstances de ces faits restent à préciser ainsi que leur mobile », explique le Procureur de la République, Philippe Astruc. « Une enquête criminelle, confiée à  la direction départementale de la Police judiciaire de Rennes, a été ouverte sous la qualification de tentative d’homicide volontaire. Aucune interpellation n’est encore intervenue.»

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire