portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités

COUPE D’EUROPE, ACCIDENTS ET SORTIES DE BUREAU : ENCORE DES BOUCHONS MONSTRES

“J’ai mis trente minutes en scooter pour faire La Bellangerais/le Stade Rennais”, expliquait Thierry, ce matin, au café. Comme lui, de nombreux Rennais se sont retrouvés dans des bouchons sur la rocade, dès 17 heures, jeudi 19 septembre, à cause de la conjonction de plusieurs facteurs : un match de coupe d’Europe (voir par ailleurs), des accidents, des sorties de bureaux et des voies fermées aux abords du stade.

                                     La galère pour tous

Au Roazhon Park, certains sont arrivés avec plus de trente minutes de retard au match et certains pas du tout (notre photo) ! “Où est la qualité de vie tant proclamée par Rennes Métropole ?”, protestait Jean-Baptiste. “Je veux bien circuler à vélo, en bus ou en train. Mais comment je fais pour aller de mon bureau de Fougères au stade en moins de deux heures ?” Son ami reprochait lui manque de parkings aux abords du stadium. “On a une friche industrielle pour l’instant vide (ex-Standard Cooper), à deux pas du Roazhon Park. Pourquoi ne pas l’ouvrir lors des grandes rencontres ! Mais visiblement, on préfère sanctionner que trouver des solutions…”

D’autres avaient pris toutefois les devants. “J’avais stationné ma voiture, à proximité du Roazhon Park, dans la matinée. Je suis venu à pied au stade avec mes enfants et je suis revenu en voiture”, confie Christophe. Cycliste, Jean-Baptiste est lui venu route de Lorient à vélo avec son fils. D’autres ont préféré carrément arriver avant la rencontre dès 16 heures…”Chacun prend aujourd’hui ses dispositions en fonction des contraintes de circulation. Mais cela devrait être l’inverse. C’est aux autorités de prendre leurs dispositions pour éviter ce genre de jeudi noir !”, indiquait un supporter. 

Hier soir, de nombreuses perturbations ont été enregistrées entre la porte de Bréquigny à la porte de Brest en intérieur et de la porte de Cleunay à la porte de Bréquigny en extérieur. Pis, des bouchons ne pouvaient même plus circuler du côté de Villejean. Il y a une semaine à peine, de nombreux automobilistes s’étaient retrouvés dans des bouchons, durant plus de deux heures (voir notre article). La métropole de Rennes est devenue comme Nantes et Paris ! La police nationale a annoncé de nombreuses verbalisations d’automobilistes mal stationnées aux abords de l’enceinte footballistique. 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire