CECI EST UN TEST 1
Actualités

CORONAVIRUS : LA PISCINE ET LE PALAIS SAINT-GEORGES PEUVENT POURSUIVRE LEURS ACTIVITÉS

test2

“Les autorités sanitaires ont confirmé hier soir deux cas de coronavirus à Rennes”, explique Nathalie Appéré, maire de Rennes, dans un communiqué. “A ce stade, l’ARS (agence régionale de santé) et Santé Publique France ont identifié un nombre très limité de personnes, ayant été en contact avec le couple malade, et présentant dès lors des risques d’avoir été contaminées”, ajoute-t-elle. 

                    Pas de contamination à la piscine 

Dès à présent, la maire se veut rassurante sur les structures publiques avoisinantes du centre de secours de Saint-Georges. “Aucun agent municipal travaillant sur le site du Palais Saint-Georges ou de la piscine attenante n’a été identifié comme “cas contact ” par le travail d’enquête des services de santé”, explique-t-elle. “En conséquence, et en plein accord avec l’ARS et la Préfecture, les services municipaux localisés sur le site Saint-Georges (Police municipale, Direction des sports, Direction des Jardins et de la biodiversité) poursuivent leurs activités de manière normale.”

Mais face aux deux cas confirmés, la maire de Rennes convie les Rennais à la plus grande prudence. “Les mesures de prévention annoncées hier par le Ministre de la Santé s’appliquent à Rennes comme sur l’ensemble du territoire national. J’invite tous les Rennais à adopter les gestes simples et les comportements civiques qui permettent de nous protéger collectivement. A ce stade, aucune manifestation ou rassemblement prévu à Rennes n’est concerné par les mesures d’annulation présentées hier par le Ministère.”

                           Reprise des interventions du centre de secours

A Rennes, les deux personnes contaminées sont un couple ayant récemment séjourné dans le département de l’Oise (un personnel de la clinique de la Sagesse et un sapeur-pompier basé au sein de la caserne Saint-Georges à Rennes). “Ils sont actuellement hospitalisés au CHRU de Rennes”, expliquait encore aujourd’hui la préfecture dans un communiqué avant d’ajouter : “un nombre limité de personnes a été en contact avec le couple malade. Ainsi, moins de dix personnes contacts ont été identifiées parmi les sapeurs-pompiers. Ces derniers ont pour consigne de rester à leur domicile en attente de leur évaluation par l’ARS. Dans ces conditions, les interventions au départ de la caserne Saint-Georges, qui avaient été suspendues hier, vont rependre dans les prochaines heures ce dimanche, 1er mars.” Les deux enfants du couple n’ont ne sont pas contaminés.
Face aux infections respiratoires, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage : se laver les mains régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique et porter un masque quand on est malade. Il est également recommandé d’éviter les poignées de main. Avec moins de 3% de décès parmi les personnes atteintes de la maladie, le coronavirus y est en effet présenté comme une maladie bien moins dangereuse que la grippe aviaire (60% de décès), Ebola (50%), la variole (30%) ou encore le choléra (3,2%). Pour le grand public, le ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place un numéro vert (0 800 130 000) ouvert de 09h00 à 19h00, sept jours sur sept afin d’apporter tout renseignement sur le coronavirus. Pour rappel, cette plateforme téléphonique n’est toutefois pas habilitée à dispenser des conseils médicaux qui sont assurés par les SAMU-centres 15. Sur les recommandations du Ministère des Solidarités et de la Santé, les enfants qui reviendraient de ces destinations ((Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie), ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée pendant les 14 jours qui suivent leurs retours. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire