27.8 C
Rennes
vendredi 19 juillet 2024
AccueilActualitésNEWS MUNICIPALES

NEWS MUNICIPALES

France Insoumise fait le buzz avec un chat. Le Chat Rec (Rennes en Commun) n’a rien à voir le chien flic Rex. Lui est plutôt à gauche, voire à l’extrême gauche. Mais il est tout aussi célèbre depuis maintenant quelques semaines. Il figure en 60e position sur la liste Rennes En Commun conduite par Enora Le Pape pour mettre en avant la condition animale pendant la campagne. « Cette candidature, aussi inédite que sérieuse, permettra de développer un enjeu totalement occulté dans ces élections municipales : la protection animale », assure la tête de liste. Mais attention, c’est un humain qui a prêté son nom au chat…Il sera toutefois sur les affiches de la candidate. Chat alors…

La droite sort les griffes ! « On n’a pas de chat, mais on a des idées ! (et une belle équipe) », a confié Gurval Guiguen, présent sur la liste de Charles Compagnon et actuel conseiller municipal. Beaucoup plus incisif est son colistier Loïck Le Brun à l’égard des Insoumis et de leur chat. « Ils sont devenus fous.  J’imagine la tête d’Edmond Hervé quand il découvre cela de la part des anciens colistiers de Nathalie Appéré ! « 

Voler dans les plumes ! Les Insoumis rennais veulent fermer la célèbre volière « surpeuplée » du parc du Thabor. Ils veulent la remplacer « par un refuge pédagogique », dixit le journal 20 Minutes. A défaut de voler dans les plumes de Nathalie Appéré, ils risquent de ne pas perdre des plumes…auprès des amis des oiseaux.

Un trophée polémique. Régulièrement, notre ville fait l’objet de récompenses. Elle est la ville la plus accueillante, la plus dynamique, la plus agréable à vivre…Pour une fois, elle a reçu un trophée polémique. Elle a été nommée aux « Pics d’or » 2020 de la Fondation Abbé-Pierre, révélant les pires « dispositifs urbains anti-SDF ». « Je ne pensais pas qu’une fondation au nom si évocateur puisse céder à la mode d’un esprit parisianiste moqueur et railleur pour traiter avec trop de légèreté des sujets complexes qui méritent bien mieux », explique Marc Hervé, adjoint au maire. « Comment peuvent-ils résumer les politiques de solidarité de nos collectivités au design de quelques bancs posés là il y a maintenant plus de 15 ans dont le seul but était de permettre une double assise ? » Allez rien de grave, Monsieur Hervé…Nos amis SDF et leurs chiens de la place Sainte-Anne sont toujours là. 

Des migrants au cœur de la campagne. « Cela fait 5 ans que le ce lieu de 1000 m2, au 222 avenue Général Leclerc et appartenant à la Ville de Rennes, était vacant… » , explique Priscilla Zamord. (écologiste). « Que ce soit pour des personnes exilés, pour des associations, pour des projets émergents…, il est temps de mieux travailler avec les services de la Ville et de la Métropole pour lutter contre le gaspillage foncier »» Moins de satisfecit chez le Rassemblement national. « Quelques militants gauchistes viennent de prendre possession illégalement d’un manoir de la ville pour y installer des migrants, près du campus de Beaulieu. (…) Les Rennais, déjà éprouvés chaque jour par la délinquance des « mineurs » étrangers, n’ont pas à̀ subir la folle politique d’immigration et l’appel d’air encouragés par des associations gauchistes subventionnées, par la Mairie écolo-socialiste de Rennes et par le gouvernement macroniste qui ne cessent de se renvoyer la balle. Je condamne cette nouvelle installation forcée de clandestins aux frais des Rennais. »

Le Rassemblement national attaque Compagnon. « Le candidat centriste Charles Compagnon a dévoilé hier sa liste pour les municipales, une liste qui vient confirmer ce que nous annonçons depuis plusieurs mois : il s’agit de la 2ème liste macroniste à Rennes et elle fusionnera avec la liste En Marche de Carole Gandon entre les deux tours », explique Eméric Salmon, candidat.  Charles Compagnon est en effet déjà soutenu par le Modem, allié de LREM, ainsi que par Marie- Pierre Vedrenne, élue sur la liste « En Marche » aux élections européennes de 2019. Il est également téléguidé par Pierre Bréteau qui a appelé́ à voter pour Emmanuel Macron dès le 1er tour de 2017, tout comme Loïck Le Brun, qui figure en 5ème position. La liste publiée hier est donc très claire : les macronistes et Macron-compatibles sont mis en avant tandis que les quelques LR sortants sont relégués…avant de disparaitre au cours de la fusion entre Charles Compagnon et son amie Carole Gandon. Les électeurs LR sincères de Rennes sont une nouvelle fois les dindons de la farce et ne doivent pas être dupes », estime Emeric Salmon.

Nathalie Appéré quitte l’agence de l’habitat. « Depuis juin 2015, j’ai la chance de présider l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (Anah), rénovant les logements et copropriétés privées dégradées. Un engagement social et écologique qui me tient à cœur. Mon mandat s’achève bientôt et je n’ai pas souhaité qu’il soit renouvelé. Mes vœux aux agents de l’Anah sont donc les derniers. Merci aux équipes, totalement mobilisées et impliquées. Elles peuvent être fières de l’action accomplie : 155 000 logements rénovés en 2019, soit deux fois plus qu’il y a deux ans. » L’habitat a toujours été au cœur de ses préoccupations et…aujourd’hui de la campagne municipale.

La bataille sur les réseaux sociaux. Nathalie Appéré et Charles Compagnon ont un point commun. Ils demandent à leurs militants de s’engager personnellement sur Twitter et d’expliquer personnellement leur choix pour leurs candidats. Depuis quelques jours, tous les candidats apparaissent sur la toile avec leur bobine et quelques phrases bien senties et bien sûr bien ficelées par les services de communication. On leur a dit que Facebook et Instagram étaient beaucoup plus fréquentés. 

Bertrand Plouvier en neuvième position. Bertrand Plouvier (droite) était conseiller municipal à Rennes et porte-parole de l’opposition municipale. Il sera peut-être adjoint au maire…à La Baule (Loire-Atlantique). Il est en neuvième position sur la liste de la célébrité locale, Franck Louvrier, candidat de la droite dans la station balnéaire.

 

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

BAIN-DE-BRETAGNE : UN HOMME EN URGENCE ABSOLUE

Ce 19 juillet 2024, à Bain-de-Bretagne, vers 17 h 21, les pompiers sont intervenus pour un accident de la circulation. Arrivés sur les lieux, ils ont pris...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser