CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Stade Rennais

CONTRE LE PSG : LES RENNAIS N’ONT PAS EU À ROUGIR

test2

Après leur succès européen acquis jeudi dernier face à Jablonec, les hommes de Sabri Lamouchi avaient à coeur d’obtenir un résultat sur leur pelouse face au champion de France en titre. Mais malgré un beau combat, les Rennais se sont finalement inclinés cette après-midi au Roazhon Park sur le score de 3 buts à 1 face au Paris Saint-Germain.

Recruté en provenance du Torino, l’attaquant sénégalais M’Baye Niang était titularisé à la pointe de l’attaque bretonne. Benjamin Bourigeaud et James Lea-Siliki, remplaçants en Europa League contre les Tchèques, étaient de retour dans le 11 de départ. Malgré une première frayeur d’entrée sur une incursion de Neymar, ce sont bien les bretons qui se sont montrés dangereux. Dès la 3ème minute de jeu, au duel avec Kimpembe, Niang tentait sa chance de 30 mètres, mais l’expérimenté Gianluigi Buffon détournait le ballon.

                                       Rennes ouvrait le score

Décidément très en verve, les Rouge et Noir manquaient d’ouvrir le score (10″). Sur un contre rondement mené, Grenier décalait Lea-Siliki sur le côté gauche, le numéro 12 ajustait le portier italien mais Marquinhos sauvait in-extremis sur la ligne de but. Dans la foulée, Clément Grenier se présentait pour frapper le corner. Le coup de patte de l’ancien Lyonnais était dévié par Adrien Rabiot, visiblement surpris par la trajectoire du ballon, et le ballon terminait sa course au fond des filets (1-0 pour le Stade Rennais).

Dès lors, le match se tendait et prenait une toute autre dimension. Paris poussait mais laissait des espaces en contre. En grande forme en ce début de saison, Ismaïla Sarr martyrisait Juan Bernat en multipliant les rushs solitaires dans son couloir gauche. Puis vers la 25ème minutes, les Bretons se procuraient  l’occasion de doubler la mise mais la frappe de Bensebaini en bout de course était facilement déviée au premier poteau par Buffon. Finalement, les Parisiens trouvaient la solution juste avant la pause pour recoller au score. Thomas Meunier déboulait dans son couloir droit et centrait en retrait pour Di Maria qui ajustait Koubek à l’entrée de la surface. 

                                Les Parisiens les plus forts

Au retour des vestiaires, le PSG se créait une occasion en or. Profitant d’un ballon relâché par Koubek, Cavani s’en emparait dans la surface. Toutefois, ni lui, ni Neymar ne parvenaient à conclure. Mais la défense rennaise craquait à l’heure de jeu. Servi en transition, Thomas Meunier trompait le gardien rennais d’une frappe croisée devant les ultras parisiens en grand nombre exultaient dans leur parcage.

Pour tenter de revenir dan le match, Sabri Lamouchi lançait successivement Ben Arfa, Siebatcheu et Del Castillo. Malgré une frappe de Bensebaini et une tentative de Da Silva bien écartées par le quadragénaire italien, Rennes ne revenait pas. Pire, les bretons cédaient une dernière fois en fin de partie. Sur une passe de Meunier, la nouvelle recrue Choupo-Moting fusillait Koubek dans la surface.

Battus, les rennais auront tout de même livré une belle performance. Les belles prestations de Sarr et de Niang ainsi que le retour en puissance de Bourigeaud laissent espérer de belles choses pour la suite.  Rennes défiera Amiens cette semaine avant de recevoir Toulouse dimanche prochain, deux rencontres qui s’avèrent déjà décisives afin de ne pas perdre de vue les concurrents dans la course à la cinquième place. 

Réaction Sabri Lamouchi : “On éprouve beaucoup de frustration, de déception, mais je n’ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs. Ils ont mis du coeur de l’intensité, ils ont fait beaucoup d’efforts, ils ouvrent encore le score… Mais, ensuite, on recule, on recule. Il a fallu être très positif à la pause, on est plutôt bien revenu. On a pris beaucoup de risques dans les changements, dans le jeu. La victoire parisienne n’est pas imméritée, mais mes joueurs n’ont pas été récompensés. Ils ont été trop joueurs. Quand on mène, on doit jouer différemment. Car on a trop vite perdu les ballons, on aurait dû essayer de le garder plus longtemps, pour les faire plus courir. On l’a fait par moments, on a eu des situations. Il a fallu un grand Buffon par moments… Dans l’attitude et le comportement, j’ai apprécié leur état d’esprit. Sur le contenu, oui, on a franchi un palier, mais on ne doit pas jouer pour jouer, mais pour gagner. Peut-être faut-il passer par là ?”

Feuille de match. Stade Rennais FC 1 – 3 Paris-Saint-Germain (score à la mi-temps : 1-1). Buts : Rabiot (11e, c.s.c.) pour Rennes. Di María (45e), Meunier (61e), Choupo-Moting (83e) pour Paris Avertissements : Bensebaini (18e), H. Traoré (90e) à Rennes. Draxler (18e), Bernat (63e), Rabiot (76e) à Paris. Stade Rennais FC : Koubek – H. Traoré, Da Silva, Mexer, Bensebaini – Bourigeaud (Siebatcheu, 75e), André (cap.) – I. Sarr, Grenier, Léa Siliki (Ben Arfa, 61e) – M. Niang (Del Castillo, 81e). Entraîneur : Sabri Lamouchi. Paris Saint-Germain : Buffon – Meunier (Kehrer, 87e), Marquinhos (cap.), Kimpembe, Bernat – Rabiot, Verratti (Choupo-Moting, 78e), Di María – Draxler, Cavani, Neymar (Nkunku, 90e+1) Entraîneur : Thomas Tuchel.

 

A propos de l'auteur

PAUL-ARTHUR CERTAIN

Laisser un commentaire