CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Stade Rennais

CONTRE JABLONEC : LE BON COUP DE BEN ARFA

test2

Tout n’a pas été parfait mais le Stade Rennais a réussi à décrocher son premier succès européen en battant les Tchèques de Jablonec, hier soir, au Roazhon Park. Pour leur retour en Europa League, après 7 ans d’absence, les Rennais se positionnaient en favori face à la petite bourgade tchèque, située à 50 km de Prague. 

Pour cette rencontre, Sabri Lamouchi a misé sur la solidité au milieu de terrain en alignant, comme à Marseille, Jeremy Gélin, en pointe basse d’un milieu à trois. Devant, l’ancien international français a fait confiance à ses hommes en forme du moment, Ismaïla Sarr, Jordan Siebatcheu et Romain Del Castillo. Décevant depuis le début de saison, Benjamin Bourigeaud a débuté sur le banc aux côtés des deux recrues phares de l’été, M’Baye Niang et Hatem Ben Arfa. 

                                        Des Tchèques vaillants

Face à une équipe certes vaillante, mais limitée sur le plan technique, les Rennais ont mis du temps à imposer leur rythme et leur maîtrise technique. Brouillons dans la relance et parfois à contretemps dans l’entrejeu, les Rouge et Noir tardaient à mettre leurs adversaires en difficulté. La frappe en pivot à l’entrée de la surface de Siebatcheu et un coup franc de Clément Grenier faisaient toutefois office de premier avertissement pour la défense tchèque. Mais il fallait s’en remettre à un éclair de génie d’Ismaïla Sarr pour débloquer la situation à la demi-heure de jeu.

 

L’ailier sénégalais percutait sur le côté gauche, trouvait un relais avec Benjamin André puis expédiait une demi-volée surpuissante sous la barre du gardien de Jablonec. Le Roazhon Park explosait ! Néanmoins, comme à Lille ou plus récemment à Nice, les Rennais se relâchaient après avoir ouvert le score. Les interventions de Mexer ou de Da Silva étaient moins tranchantes, les Tchèques dans le sillage d’un Michal Travnik omniprésent gagnaient des ballons et Jablonec commençait à y croire.

Les coups de pied arrêtés se multipliaient autour de la cage de Koubek. Finalement, le numéro 10 tchèque, coéquipier du portier rennais en sélection, trouvait la faille sur un coup franc astucieux à l’entrée de la surface, après une faute de Benjamin André (53″). Lamouchi réagissait dans la foulée et lançait Niang puis Ben Arfa. Les jambes de feu du Sénégalais semaient le danger dans la défense verte et blanche. Rennes recommençait à pousser. Benjamin André était même proche de redonner l’avantage à son équipe mais le portier adverse détournait sa frappe puissante à l’entrée de la surface (73″).

A son tour, Hatem Ben Arfa ovationné à son entrée en jeu et à chacune de ses touches de balle enflammait le stade en slalomant dans la défense tchèque (88″). Sur le corner suivant frappé par Clément Grenier, Siebatcheu était “plaqué” dans la surface, l’arbitre n’hésitait pas et accordait un penalty (89″). Un an et cinq mois après son dernier match officiel, Ben Arfa s’élançait et prenait à contre-pied le gardien. Des débuts réussis pour l’ancien joueur du PSG, Rennes tenait son premier succès européen de la saison.  Le Dynamo Kiev et Astana s’étant quitté sur le score de 2-2, le Stade Rennais occupe la première place de son groupe. 

Désormais, les Bretons devront se focaliser sur la rencontre, ce dimanche, face au Paris-Saint-Germain. Nul doute que le club francilien aura à coeur de se racheter après la débâcle subie mercredi soir en League des Champions face à Liverpool (3-2). Stade Rennais FC 2 – 1 FK Jablonec (score à la mi-temps : 1-1). Buts : Sarr (31e), Ben Arfa (90e+1, s. p.) pour Rennes. Trávník (54e) pour Jablonec. Avertissements : André (83e) à Rennes. Jovović (69e), Považanec (70e), Holeš (90e) à Jablonec.Stade Rennais FC : Koubek – H. Traoré, Da Silva, Mexer, Bensebaini – Gélin (Ben Arfa, 65e) – André (cap.), Grenier – I. Sarr (Bourigeaud, 75e), Siebatcheu, Del Castillo (M. Niang, 61e). Entraîneur : Sabri Lamouchi. FK Jablonec : Hrubý – Holeš, Hovorka, Lischka, Hanousek – Hübschman (cap.) – Masopust (Kubista, 77e), Trávník, Považanec, Jovović (Břečka, 88e) – Doležal (Chramosta, 46e). Entraîneur : Petr Rada.

A propos de l'auteur

PAUL-ARTHUR CERTAIN

Laisser un commentaire