CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives

CONTRE LES INCENDIES A RENNES : 500 LOGEMENTS A REHABILITER

test2

Samedi 20 août, au petit matin, avant 8 heures, la rue Saint-Louis était en émoi. Elle s’est réveillée en sursaut à cause d’un incendie dans la toiture d’un immeuble, nécessitant l’évacuation d’une dizaine d’habitants et l’intervention de 80 pompiers.

Immédiatement, les riverains ont pointé du doigt l’état de la cage d’escalier. Immédiatement, la municipalité a mis en avant le plan de rénovation dans le centre ancien lancé depuis 2011. « La rénovation des bâtiments coûte très cher aux copropriétaires quand les bâtiments n’ont pas été entretenus depuis des décennies. On a donc engagé un vrai travail de conviction et mis sur la table une aide financière, même si, au départ, cela ne relève pas de nos compétences directes», a déclaré Eric Berroche, adjoint au maire, chargé des quartiers sur les ondes de France Bleu.

La requalification du centre ancien est une action d’envergure engagée par la Ville de Rennes sur un périmètre de 60 hectares et regroupant plus de 1 600 immeubles. Pour répondre à ces objectifs, l’un des plus importants outils est l’OPAH-RU (Opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain). Entre 2011 et 2016, 750 logements ont été réhabilités pour un montant de 68 M€ engagés grâce au concours de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et de Rennes Métropole.

Malgré ces réalisations, plus de 500 immeubles sont considérés dans un sale état. Il suffit parfois de pousser des portes pour réaliser l’étendue du travail à entreprendre rue Saint-Michel, rue du Chapitre, rue d’Antrain ou encore rue Saint-Melaine. La Ville de Rennes lance, en conséquence, une deuxième opération d’aménagement de 2016 à 2023.

En attendant, de nombreux incendies ont émaillé nos dernières semaines. Mardi 15 mars 2016, un sinistre s’est déclaré dans un garage au 11 rue Victor Hugo dans le centre ancien de Rennes. Cinq appartements ont été touchés et six habitants évacués. Plus récemment, la semaine passée, un homme de 36 ans a mis le feu à un chantier de rénovation dans un restaurant de la rue du Chapitre.

A deux pas de la rue Saint-Louis, toujours la même semaine, un feu de friteuse s’est déclaré chez Momo, place Sainte-Anne, nécessitant l’évacuation de trois immeubles. Un peu plus tôt, dans l’été, le 14 août 2016, à 4 h 30, une cage d’escalier a été détruite par le feu dans un immeuble rue Le Bastard.

Plus anciennement, en septembre 2007, un incendie avait fait trois morts, rue d’Orléans, au centre de Rennes à cause du geste stupide d’un homme, condamné depuis. En juin 2010, lors de la fête de la musique, des immeubles avaient été détruits par un incendie. Plus pour longtemps : une construction neuve de 15 à 20 logements et un commerce de 150m² doivent logiquement voir le jour, fin 2016…

Photo Dragan Brkic

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire