Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

CONTAMINATIONS COVID-19 AU CHU : DES NOUVELLES CONSIGNES INTERNES BIEN PLUS DRASTIQUES

test2

“Au sein de notre établissement, un nombre croissant de contaminations de professionnels est observé depuis plusieurs jours (79 professionnels déclarés à la date du 16 septembre contre 25 une semaine auparavant)”, explique Véronique Anatole-Touzet, directrice générale du CHU de Rennes dans une lettre adressée à ses collaborateurs en interne conjointement avec le professeur Gilles Brassier, le professeur Donnio et le professeur Revest.

79 professionnels contaminés depuis le 16 septembre

“Compte tenu de cette dégradation des indicateurs, et la prise en compte dans la fonction publique hospitalière de l’évolution de l’épidémie de Covid-19, de nouvelles mesures doivent être mises en place”, ajoute-t-elle. “Nous sommes conscients des contraintes qu’elles représentent, contraintes subies par toutes et tous. Mais nous pouvons espérer qu’elles permettent de contrôler cette reprise épidémique et de nous mettre à l’abri de mesures autrement plus pénibles si jamais cette épidémie se développait encore plus. (…) Nous vous remercions par avance de contribuer ainsi à la santé et la sécurité de tous, celle de chacune et chacun, celle des professionnels comme des proches de ceux-ci. C’est tous ensemble que nous y arriverons. Nous comptons sur votre engagement personnel en ce sens.”

Ces nouvelles consignes ne concernent que les activités en dehors des soins. “Pour ces derniers, les précautions standard ainsi que les précautions complémentaires spécifiques COVID restent inchangées. Ils permettent d’assurer une prise en charge sécurisée des patients.” Outre le port du masque et des gestes barrière, le port du masque chirurgical est désormais rendu “obligatoire en continu dans les espaces clos, dans les espaces partagés (sanitaires, salles de réunions, salles de pause, bureaux partagés…), dans les espaces de circulation (et ce dès l’entrée dans les bâtiments), dans les véhicules lorsque plusieurs personnes sont présentes et en extérieur de manière permanente, compte tenu du passage de la métropole rennaise en niveau 3.”

Obligation de porter le masque partout dans le CHU

Les agents pourront en revanche ne pas porter le masque dans les bureaux lorsqu’ils sont seuls. Il leur est également rappelé la stricte nécessité de “maintenir une distanciation physique pendant les temps de pause et de restauration dans les salles de détente que dans les espaces de restauration collective, y compris les salles de l’internat à Pontchaillou et à l’Hôpital-Sud”. “Nous demandons instamment à l’encadrement médical et paramédical des services, comme à l’ensemble des professionnels, y compris étudiants et internes présents dans les services, de veiller strictement à la mise en œuvre de ces mesures barrières. Par ailleurs, et compte tenu du passage en niveau 3 de la métropole rennaise, les temps de convivialité, type pots de départ, repas de service ou inaugurations ne sont désormais plus autorisés.”

Les règles encadrant les visites restent aussi en vigueur. “Les visites des familles dans les chambres sont autorisées à raison de 2 visites individuelles par patient et par jour dans la limite d’une heure par visiteur. Dans le service de maternité, une visite quotidienne est autorisée pour le (la) conjoint(e) et un membre de la fratrie. Ces règles ne peuvent être appliquées qu’à la condition expresse du respect des mesures barrières par les visiteurs (notamment port du masque en continu y compris à l’intérieur de la chambre). Les visiteurs qui ne respecteraient pas ces règles se verront interdire l’accès au service de soins et à la chambre du patient.”

La circulation active du virus depuis ces dernières semaines a justifié le classement de l’Ille-et-Vilaine en « zone rouge » depuis le 11 septembre, ainsi que le déclenchement du niveau 3 du plan de prévention et de protection pour le territoire de Rennes Métropole, correspondant à une reprise diffuse de l’épidémie sur un territoire important sans contrôle des chaînes de transmission. Le taux d’incidence (correspondant au nombre de nouveaux cas COVID-19 diagnostiqués, survenus sur les 7 derniers jours, rapportés à la population) s’élève en effet à 136,3 pour 100 000 habitants pour Rennes Métropole, contre 83,8 pour 100 000 à l’échelle nationale, sur la période allant du 7 au 13 septembre dernier. Le taux de positivité est de 8,1% (contre 5,4% au niveau national).

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire