maroquinerie Rennes

CECI EST UN TEST 1
Actualités Faits divers

CHRONIQUE D’UNE AGRESSION “ORDINAIRE ET RENNAISE”

test2

Il y a deux ans déjà, quelques bandes de jeunes délinquants (plus souvent des mineurs isolés étrangers) avaient transformé notre ville en un grand terrain de jeu. Après le confinement, la délinquance revient “en force” dans les rues de Rennes sous l’impulsion de jeunes hommes toujours aussi bien organisés. “Nous ne pouvons pas travailler normalement”, explique un bistrotier rennais connu sur la place. “Des voyous agressent nos clients, leur piquent leur portable et leur portefeuille.”

“C’est chaque soir pareil”, ajoute un étudiant rennais, Jacques. “Samedi soir, vers 21 h 30, en plein jour, près de l’horloge de la place des Lices, un ressortissant anglais et âgé a été abordé sous mes yeux par des jeunes. il a été victime d’un mode opératoire bien rodé : un mineur isolé lui a tenu les épaules, un second lui a mis une jambe entre les siennes et un troisième lui a vidé les poches.”

En attendant les policiers prévenus, des témoins ont essayé d’intervenir pour faire fuir les importuns malveillants. Non sans mal, ils ont reçu au passage de lacrymogène sous les yeux du touriste anglais, visiblement sous le choc et de nombreux passants. “Le ressortissant britannique n’est pas prêt de revenir chez nous”, commente Jacques.

Revenu le lendemain soir, le jeune homme a retrouvé la même bande… “Personne ne semble à l’abri. Je me demande bien ce que l’on attend pour faire cesser ces agressions. Faudra-t-il un mort, deux morts ? Cela devient l’enfer.” La police appelle aujourd’hui à la vigilance et demande aux Rennais de sortir au moins à deux…

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire