1.2 C
Rennes
samedi 24 février 2024
AccueilActualitésCE N’ÉTAIT PAS SI AUTO… MATIC QU’IL RESTE 

CE N’ÉTAIT PAS SI AUTO… MATIC QU’IL RESTE 

Les « humeurs » de Matic font l’objet de bien des débats dans la presse et sur les réseaux sociaux. Après avoir vidé son casier du club, regretté l’absence d’une école internationale pour ses enfants à Rennes, il a été vu en partance vers Paris. Il serait tombé d’accord avec l’OL. Dans un communiqué écrit avec soin, où chaque mot est étudié, le Stade rennais sort enfin de sa torpeur. Il confirme le conflit entre le SRFC et le joueur (un temps salué par tous au moment de son arrivée). « Nemanja Matić, milieu de terrain, ne s’est pas présenté aux dernières séances d’entraînement du groupe professionnel auxquelles il était convoqué. Ce comportement est totalement incompréhensible de la part d’un footballeur expérimenté sous contrat jusqu’en 2025. »

Se disant « sensible » au bien-être personnel de ses joueurs, le club est formel. « Toutes les modalités nécessaires à la bonne intégration de Nemanja Matić et son entourage ont été effectuées en parfaite transparence. Le Stade rennais F. C. a toujours tout mis en œuvre pour mettre ses sportifs, qui plus est étrangers, dans les meilleures conditions possibles afin qu’ils expriment leur talent sur le terrain. Le SRFC reste maintenant dans l’attente des explications de Nemanja Matic. Il est déterminé à prendre, ensuite, toutes les mesures indispensables à la préservation de ses intérêts. »

Une telle affaire est loin d’être anodine. Elle est loin d’être bonne pour l’image du SRFC, après le départ de l’ancien entraîneur Bruno Genesio et les mauvais résultats de ses joueurs. Un tel bras d’honneur aux dirigeants aux supporters ne peut rester impuni. Un départ vers Lyon, autre grand club français, ne peut être accepté par les responsables bretons. « C’est une claque pour le SRFC qu’une recrue emblématique s’en aille au bout de quelques mois, » indique le journaliste Florent Gautreau. 

Le Stade rennais tapera-t-il le poing sur la table ? Ira-t-il plus loin qu’un simple communiqué ? On le répète : il ne peut pas admettre un tel abandon de poste, une telle faute grave, un tel discrédit. Il doit avoir une réaction forte. Un club qui vise les premières places doit être respecté… même si un joueur n’est pas content de l’accueil qui lui est fait ! En tout cas, ce coup de poignard n’est pas pour arranger les affaires des Rennais, avant le match important contre Nice. 

Le message d’Instagram de Matic : « Chers supporters, Je veux mettre fin aux spéculations et dire que l’été dernier, j’ai été honoré par l’invitation du Stade Rennais d’être une part importante d’un projet ambitieux qui avait besoin d’un joueur de mes caractéristiques et mon expérience. Après six mois passés au club, je peux confirmer que notre club devient un club exceptionnel pour tous les joueurs, surtout les jeunes. Malheureusement, par ma faute, je n’ai pas réussi à adapter ma vie personnelle à ma vie professionnelle. Je n’ai pas pu inscrire mes enfants dans une école internationale qu’ils suivaient depuis le début de leur scolarité. C’est pourquoi j’étais absent les trois derniers jours, pour tenter de résoudre ce gros problème pour moi et ma famille et demain, je serai de retour à Rennes où je déciderai des prochaines étapes avec le club. »

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

QUE FAIRE CE WEEK-END ?

Rennes Infos autrement vous propose de découvrir les animations du week-end. Des concerts, des expos, des visites. Voici le programme. Expos : Cuir, une matière à...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser