CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

AU CIMETIÈRE DE L’EST : UN ESPACE POUR LES VICTIMES CIVILES DES BOMBARDEMENTS

test2

Inauguré en septembre 1885, le cimetière de l’Est a été imaginé par deux architectes de renom à Rennes : Emmanuel Le Ray et Jean-Baptiste Martenot. Sur une surface de plus de 16 hectares, il abritait 137 165 défunts au 1er juillet 2015. Autrefois surnommé Roc Mignon, il cache une stèle en granit noire (aujourd’hui quelque peu oubliée), en mémoire des victimes civiles des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale.

Ce lieu de mémoire accueille seulement 232 dépouilles dans 203 tombes. Mais Rennes compta bien plus bien de morts. De 1940 à 1944, neuf bombardements ont provoqué 1600 morts, 800 blessés, 1 500 immeubles détruits complètement et 15 000 partiellement ! Beaucoup des victimes ont été identifiés, mais certaines demeurent à jamais inconnues (gens de passages)

Parmi le plus terrible bombardement, celui des installations de la Kriegsmarine route de Lorient, le 18 février 1943 fut le plus meurtrier. En ciblant la gare de triage, les avions alliés firent plusieurs centaines de victimes, dont de nombreux enfants présents sur le Champ-de-Mars où se tient la fête foraine. Voici les bombardements rennais : le 17 juin 1940, le 26 février 1943, le 8 mars 1943, le 29 mai 1943, le 8 août 1943, le 5 juin 1944, le 9 juin 1944, le 12 juin 1944 et le 17 juillet 1944. Pour en savoir plus : https://fresques.ina.fr/ouest-en-memoire/fiche-media/Region00201?video=Region00201

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire