CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

AU CIMETIÈRE DE L’EST : UN MÉMORIAL POUR LES 71 SALARIÉS DE L’ÉCONOMIQUE

test2

Le cimetière de l’Est est un endroit reposant pour les défunts mais aussi les vivants ! Dans sa partie haute verdoyante, elle cache un petit monument par lequel la société l’Économique (chaine de distribution alimentaire) a rendu hommage à 71 membres de son personnel, décédés sous le bombardement du 8 mars 1943. Leurs noms sont désormais gravés dans le marbre à titre commémoratif.

En ce jour du printemps 1943, les entrepôts de la société de distribution alimentaire, situés rue Monseigneur Duchesne, connaissent une certaine activité, malgré la guerre. Installés là depuis une trentaine d’années, ses salariés sont comme d’habitude à leur poste de travail. Mais une alerte à la bombe vient troubler leur rituel…

Immédiatement, le personnel se rend aux abris. Mal leur en prend. Les bombardements provoquent l’effondrement de plafonds et de cloisons sur les malheureux qui, comble de malchance, ne peuvent sortir au moment où un incendie se déclare pour le plus grand malheur de tous.

Une vingtaine de bombes sont aussi tombés ce jour-là au cimetière de l’Est où les stèles sont éventrées et  des morts déterrés. Un rapport municipal fait état de 274 civils tués, 172 civils blessés, 137 immeubles détruits. Le 8 mars 1943, les 67 forteresses volantes (bombardiers B 17) ont lâché sur notre ville dix bombes (incendiaires à retardement) de 225 kilos. Elles visaient les installations ferroviaires, notamment la gare de triage.

Malgré ce terrible drame, l’Economique survécut…économiquement. En 1971, L’Économique a ouvert le Centre Alma, en partenariat avec les Docks de France, dont un hypermarché Mammouth de 8000 m². La société fit l’objet d’une OPA des Comptoirs modernes…Pour en savoir plus : c’est ici et ici

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire