CECI EST UN TEST 1
Actualités

APRÈS LE MÉTRO, LES BUS ÉLECTRIQUES SERONT AUSSI EN RETARD !

test2

Ce n’est vraiment pas de bol ! À Rennes, les transports en commun sont-ils marqués au fer rouge ? Après le retard du métro pour une sombre histoire de galets, v’là-t’y pas (expression argotique chère à nos Brétilliens) que les bus électriques tant attendus par notre métropole auraient quelques problèmes à l’allumage ! D’après nos informations glanées auprès de syndicats (les institutionnels sont toujours moins prompts à donner quelques infos), neuf engins prévus en septembre seront disponibles uniquement à une date ultérieure (au moins deux mois de retard). « C’est ballot », affirme un proche du dossier. « On aurait pu les voir en circulation en même temps que les nouvelles rames de la ligne b. »

le manque de composants électroniques pourrait être à l’origine des retards.»

En septembre 2020, Rennes Métropole avait validé l’acquisition de 92 autobus eCitaro Mercedes-Benz (33 standards et 59 articulés), auprès de la société EvoBus France. « Fabriqués à Mannheim (Allemagne), les autobus eCitaro voyagent déjà sur de nombreux réseaux de transports en commun, en Allemagne, en Suède, au Luxembourg, en Suisse et en France.  Livrés entre 2022 et 2025, ils viendront progressivement remplacer les 272 bus que possède Rennes Métropole, soit 174 bus articulés et 98 bus standards à ce jour. À horizon 2030, conformément aux objectifs du plan de déplacements urbains (PDU), la totalité de la flotte sera à énergie propre, en électrique pour l’intrarocade et en GNV (gaz naturel pour véhicules) pour les lignes métropolitaines », expliquait la ville de Rennes. Depuis cette date, l’agglomération n’acquiert plus de diesel.

 

Infos + : A Rennes, mercredi 2 mai 2018, les premiers bus électriques Bluebus avaient été mis en circulation sur la desserte 12 du réseau STAR de Rennes Métropole, reliant Grand-Quartier à la Poterie, soit un parcours de 10 km. Ces Bluebus, labellisés Origine France Garantie, étaient produits par le Groupe Bolloré en Bretagne et dotés d’une technologie unique, la batterie Lithium Métal Polymère (LMP®), qui leur confère une autonomie d’environ 200 kilomètres. L’expérimentation avait pris fin un an et demi plus tard, au profit de Mercedes. Crédit photo : Daimler. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire