7.8 C
Rennes
lundi 26 février 2024
AccueilActualitésAEROPORT NOTRE DAME DES LANDES : DROITE ET GAUCHE SONT D’ACCORD, LES...

AEROPORT NOTRE DAME DES LANDES : DROITE ET GAUCHE SONT D’ACCORD, LES ECOLOS NON

Nathalie Appéré, maire de Rennes et Bertrand Plouvier, chef de file de l’opposition rennaise, conseiller régional LR de Bretagne, saluent la victoire du « oui » lors de la consultation sur Notre-Dame-des-Lande. « Après de nombreuses décisions de justice, cette consultation vient renforcer le choix de transférer l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre-Dame-des-Lande, » explique Bertrand Plouvier. Il n’y a donc maintenant plus d’obstacle au lancement des travaux à l’automne 2016.

Bertrand Plouvier veut maintenant des actes. « Comme il s’y était engagé, quel que soit  le résultat de la consultation, le Premier Ministre doit immédiatement faire évacuer la ZAD. Il doit évacuer cette véritable base arrière de l’ultra gauche, camp retranché des casseurs à l’origine des dégradations des centres villes de Rennes et de Nantes. »

Pour la droite rennaise, pas de doute, cet équipement profitera au rayonnement et au développement économique du grand Ouest. « Le nouvel aéroport permettra à la Bretagne et plus largement au grand Ouest de renforcer sa position de porte d’entrée de l’Europe tournée vers le monde. »

                                                                  Un autre son de cloche

Les écolos se félicitent pour leur part de la consultation. « Cela doit nous encourager à expérimenter la démocratie directe dans un cadre formalisé, cohérent, transparent et équitable. Ce qui était loin d’être le cas ici. » Pour eux, les dés étaient pipés dès le départ. « En mars 2015, un sondage Ifop démontrait que seule une consultation sur le périmètre de Loire-Atlantique pouvait donner le « oui » victorieux alors même que ce projet ait été financé par tout l’Ouest. »

Les écolos ont toujours contesté le périmètre de consultation. « Pour autant, nous prenons acte du résultat, mais nous resterons fidèles à nos convictions. Nous voulons être en cohérence avec nos engagements de toujours. » Car pour eux le constat « glaçant » reste le même. « Chaque année, le développement de logements, de transports détruit l’équivalent d’un département tous les dix ans sous le béton. Environ 100 millions de tonnes de CO2, sont émis chaque année par ces activités, soit 20 % des émissions carboniques du pays. »

Entre utilité économique et respect des zones naturelles, les écolos ont choisi leur camp. « Le monde du passé semble décider du monde de l’avenir. Nous serons toujours en tout cas auprès de ceux qui luttent pour l’environnement, la plupart de gauche. Nos pensées vont être aux 100 personnes de Notre Dame des Landes. »

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

ROMILLÉ : DEUX FEUX DANS LA MÊME SOIRÉE

Dimanche 25 février 2024, vers 23 heures, les pompiers sont intervenus, à Romillé, à l’ouest de Rennes, pour maîtriser un incendie dans un garage automobile de la...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser