CECI EST UN TEST 1
Actualités

A 10 ANS, VIVIEN “RAID” DINGUE DES POLICIERS D’ÉLITE

test2

A 10 ans, Vivien Cadiou, habitant Guignen, est un petit garçon comme les autres. Comme beaucoup d’entre eux, il veut devenir policier. Il y a quelques semaines, il a osé écrire au commissariat de police de Rennes pour découvrir son futur métier. Il a visiblement bien fait et décroché une invitation en bonne et due forme de Luca Togni, directeur départemental de la Sécurité publique  d’Ille-et-Vilaine.

Lors de sa visite, la semaine passée, Vivien a eu le droit au tapis rouge ! Il est monté à bord d’un véhicule d’intervention du Raid (police d’élite) et d’une moto. En présence de son père, il a posé beaucoup de questions aux hommes du Raid qui lui ont répondu en toute franchise et transparence. “Pour devenir policier du Raid, tu devras d’abord réussir à l’école, puis passer le concours de gardien de la paix (ou d’officiers) et effectuer un service au moins cinq ans dans la police”, explique un policier du Raid. 

Un métier passion !

Après cinq ans dans la police,  Vivien n’aura toutefois pas fini avec les concours pour intégrer cette police d’élite. “Il devra passer des parcours de tirs, des épreuves physiques (montées de corde, maximum de pompes…)…. A l’issue de ces tests, il pourra alors partir quatre mois en formation (stages de tirs, doctrine des interventions).” Mais c’est le prix à payer pour intervenir lors de prises d’otages, d’attaques terroristes, d’interpellations à domicile à six heures du mat’, des protections de personnalité (président de la république, premier ministre) ou encore d’escortes.

Au quotidien, les policiers du Raid (unité de 20 personnes à Rennes) sont opérationnels sur neuf départements. “C’est un métier passion ! Nous sommes heureux et ravis de faire ce métier !” Le Raid (ancien GIPN créé en 1972) a été créé en 1985 à Paris. Il comprend de nombreuses antennes en France, dont celle de Rennes où les policiers sont toujours sur le qui-vive en s’entraînant régulièrement aux tirs (deux séances par semaine), aux sports de combats (une à deux séacnes), aux techniques opérationnelles…

 

Gilet de pare-balles

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire