14.8 C
Rennes
mardi 28 mai 2024
AccueilActualitésUNE BRIGADE ÉQUESTRE BIENTÔT À RENNES ?

UNE BRIGADE ÉQUESTRE BIENTÔT À RENNES ?

Lors du dernier conseil municipal de Rennes, ce lundi 15 mai 2023, les élus ont voté en faveur d’une charte sur la condition des animaux. À cette occasion, Honoré Puil, conseiller radical de la majorité, a évoqué un projet pour le moins insolite : il a proposé la création d’une brigade équestre. « Une telle police rassure et favorise le dialogue avec les forces de l’ordre tout en améliorant la surveillance, les rondes et patrouilles », explique-t-il. « De plus haut, elle aura une meilleure vision périphérique des rues, mais aussi des parcs et jardins. »

La police à cheval, c’est la sympathie !

« La police à cheval, ajoute-t-il, c’est l’autorité, mais c’est également de la sympathie, ce qui me semble essentiel. Elle pourrait contribuer à la police de l’environnement ou encore participer, pourquoi pas, aux cérémonies officielles. Dans le cadre de la mise en place d’un comité consultatif animal dans la ville, cette proposition pourrait être étudiée et travaillée. » En France, de nombreuses brigades équestres reviennent au grand galop ! « Elles ont pour avantage de mieux gérer et encadrer la foule à l’aide des chevaux », explique un spécialiste équin. « Elles interviennent durant les cérémonies officielles, quand des personnalités, ou des personnes politiques sont présentes. Ou encore lors de manifestations sportives pour surveiller les supporters et éviter des émeutes. »

Afin de préserver la sûreté publique, la police équestre lutte contre les comportements délinquants, les agressions et les vols. « Le cheval est rapide et agile pour agir face à ce type de situations. L’escouade a même développé une technique pour pouvoir menotter les hors-la-loi sans descendre de sa monture. »Abandonné dans les années 1930 pour les missions de protection, le cheval revient aujourd’hui en force au sein des polices municipales où il est considéré comme un auxiliaire efficace. Une des plus anciennes brigades est celle d’Orléans qui a vu le jour en juin 1985, immédiatement imitée par de nombreuses communes. « Le bilan global est très positif y compris en terme d’image », indique  Jean-Christophe Gigault, adjoint à l’environnement de Volvic (63). « Car le destrier est un très bon vecteur pour passer des messages de sécurité et de vigilance tout en permettant de faire respecter la réglementation. Cette opération est une réussite du fait du partenariat tissé avec les centres équestres des environs qui fournissent les animaux. » 

Crédit : DR.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

DEUX INCENDIES EN ILLE-ET-VILAINE

Vers 16 h 11, ce mardi 28 mai 2024, à Domagné, le feu a pris dans le garage d’une maison au 4 rue des...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser