CECI EST UN TEST 1
Actualités

UN GYMNASE POUR LES MIGRANTS

test2

Ce samedi 17 janvier 2021, l’inter-organisation de soutien aux personnes exilées a investi le gymnase de la Poterie, rue de Vern. Malgré l’intervention de la police, en fin de soirée, il y a installé plusieurs familles jusqu’à présent logées dans un camp scout à Thorigné-Fouillard. “Depuis juillet dernier, la préfecture dit rechercher des solutions mais aucun hébergement ne leur a jamais été proposé. La solidarité des associations a permis leur mise à l’abri, palliant ainsi aux carences des autorités qui dérogent à leurs devoirs”, indique Solidaires 35, dans un communiqué envoyé à notre rédaction.

En marge de l’occupation du gymnase, environ 200 personnes ont manifesté ce samedi, esplanade du Général de Gaulle, en soutien aux migrants sans logement. 

Dès leur arrivée au gymnase de la Poterie, l’inter-organsisation a pris contact avec l’élu de permanence de la mairie. “Celui-ci n’a pas daigné répondre à nos appels mais il a communiqué directement par voie de presse. Nous affirmons que l’occupation ne pourra pas prendre fin lundi tant qu’aucune solution de logement pérennes ne sera proposé par les autorités.”  Est-ce le retour d’un campement à Rennes ? “Nous sommes en pleine trêve hivernale”, s’inquiète Utopia 56. “En pleine pandémie, des enfants tombent malade, dans l’indifférence la plus totale de l’état et de ceux qui le gouvernent.” 

Dès lundi, le gymnase de la Poterie doit abriter des activités scolaires et associatives. “Cette occupation doit en conséquence prendre fin rapidement”, assure la ville de Rennes qui a saisi la préfecture pour trouver une solution de logements au plus vite. En septembre 2019, des migrants avaient trouvé refuge, un dimanche, dans le même gymnase. Ils étaient environ 35 sur place dont des familles avec enfants (soit à peu près le même nombre que ce week-end).  L’occupation n’avait pas duré longtemps. Dès le lundi suivant, les forces de l’ordre avaient procédé à l’évacuation du gymnase du lieu. La municipalité avait porté plainte pour intrusion dans le bâtiment.  



A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire