CECI EST UN TEST 1
Actualités

UN FAUCON SUR LE TOIT DE LA MAISON

test2

Depuis quelque temps, dans la région de Goven, Christophe cohabite avec des faucons crécerelles. Envahi de pigeon (et donc de fientes), il voit leur arrivée d’un bon œil. « Les rapaces leur font peur », assure-t-il. Dans sa maison datant de 1530, la femelle a trouvé une niche idéale dans un trou de la façade (notre photo). « Malheureusement, l’un des petits de la couvée est tombé sur le toit d’un appentis. » 

 

Pour lui porter secours, le riverain a appelé les pompiers, le numéro d’urgence de la Ligue de la protection des oiseaux (1) et publié un avis sur les réseaux sociaux. Mais il n’a pas reçu de réponse. « Faute d’aide, nous avons envisagé avec un proche de le remettre dans son nid », précise Christophe. « Finalement, en raison de la hauteur de l’abri et du comportement agressif de la mère, nous avons renoncé ! »

Depuis, le riverain a eu la visite d’un couple de bénévoles de la Société protectrice des Amis, sous les recommandations de la mairie. « Les spécialistes lui ont conseillé de laisser le petit là où il est : la maman continuera à le nourrir. D’ici un mois, celui-ci pourra prendre son envol », précise Christophe.

Pas du tout farouche, le nouveau compagnon de Christophe est visiblement très curieux. « Il y a encore cinq minutes, il était à un mètre de moi et m’observait avec ses grands yeux ronds. Souvent même, il nous regarde à travers la vitre. Nous avons juste peur qu’il tombe de l’appentis où il se trouve. » La semaine dernière, des mésanges étaient venues s’installer chez lui ; et, visiblement, la cohabitation se passe très bien.

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire