CECI EST UN TEST 1
Actualités

TENTATIVE D’ARNAQUE AUX FAUX TRAJETS DE COVOITURAGE

test2

Le 3 mai dernier, à 17 h 30, le Rennais reçoit plusieurs SMS sur son téléphone portable. En les lisant, il est catastrophé. Il aurait suggéré des trajets entre Perpignan et Barcelone, entre Paris–Clermont-Ferrand, entre Valence-Barcelone, entre Orléans et Paris. Cinq minutes plus tard, il décroche un appel : on vous attend à Perpignan. Mais il ne se démonte pas. « Je n’ai jamais proposé une telle offre. Je vais en parler à un journal. » 

Des pirates

Une fois le coup de téléphone passé, le Breton tente de se brancher sur son site de covoiturage préféré, BlaBlaCar. Mais impossible de se connecter. Il a été visiblement piraté. Sans patienter, il joint la plateforme. « Nous sommes navrés pour cet incident », explique le site.  « Suite à votre signalement et à la confirmation d’une activité anormale sur votre profil, nous l’avons désactivé temporairement, par mesure de précaution. Aussi, sachez que nous avons pris les mesures nécessaires concernant les trajets qui avaient été publiés en les supprimant. Aucune transaction, ni paiement n’ont été effectués, et votre portrait public est resté intact. »

Le site se veut rassurant. « Si une carte bancaire était pré-enregistrée sur votre profil, croyez que ses informations n’ont pas été exposées dans leur totalité et elle ne pourra pas être utilisée à votre insu.  Votre IBAN est enregistré dans votre espace personnel. Pas d’inquiétude, pour que des prélèvements soient réalisés depuis un IBAN, un mandat est nécessaire. Sans ce dernier, il est impossible de débiter le compte qui y est associé. Il se pourrait cependant que la combinaison de vos identifiants BlaBlaCar ait été compromise. »

Par mesure de sécurité, le site a conseillé vivement de modifier les codes de sa boîte mail et de tous ses comptes vers des sites marchands, en choisissant des mots de passe complexes et sécurisés. « Afin de rétablir l’accès à votre profil BlaBlaCar, nous vous suggérons d’enregistrer un nouveau email, en nous la transmettant en réponse à ce message. Nous effectuerons ainsi la modification et vous indiquerons la procédure à suivre pour vous connecter une fois le changement réalisé. »

Le Rennais en est quitte pour une belle frayeur. Mais habituellement, les victimes sont plutôt les passagers arnaqués par de faux profils comme le rapportent le Parisien et le journaliste Valentin Hamon-Beugin, sur Twitter en février dernier. Depuis, Bla Bla Car a promis de sécuriser son dispositif. « Il appelle ses usagers à “regarder le profil du covoitureur ou de la covoitureuse avec qui vous envisagez de voyager” avant de réserver », écrit le journal Le Parisien. « Il incite à “toujours payer directement” sur son site. Si un conducteur vous demande de régler via un lien sur WhatsApp, par SMS ou ailleurs que sur la plateforme Blablacar, il peut s’agir d’une tentative d’hameçonnage. Dans ce cas, il faut refuser et en informer Blablacar », explique l’entreprise. Face au fort risque d’être arnaqué, BlaBlaCar a renforcé ses messages quant aux « dangers liés aux paiements».  Les consignes données par Bla Bla Car l’ont été en février 2022. En mai 2022, le Rennais faisait l’objet d’un piratage. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire