CECI EST UN TEST 1
Brèves

MARCHE AU CLIMAT : “STOP AU BLA-BLA, DES ACTES !”

test2

Ce samedi, une marche pour le climat a rassemblé plus d’un millier de personnes dans les rues de Rennes (3000 selon les organisateurs). Au moment de quitter le Mail, Marine Claude (Eco-challenge), Xavier Martineau (Union Pirate Rennes 1) et Gregory Dos Santos (Convention Citoyenne pour le Climat), ont pris la parole. Extraits. 

Stop au bla-bla, des actes !

“Alors que les dirigeants du monde entier se réunissent pour la COP 26 à Glasgow du 1er au 12 novembre, rien n’a changé ou presque depuis 30 ans et l’inaction climatique criminelle des gouvernements se poursuit. Les discours rassurants, anesthésiants, et verdissants de nos dirigeants entendus jusqu’à présent comme par exemple celui d’Emmanuel Macron en ce début de Cop26, sont pires que l’inaction seule : ils renforcent l’illusion que les états seraient sur la trajectoire de l’Accord de Paris et repoussent les actions structurelles pour le climat. (…).

Du blabla, encore du blabla. Toujours du blabla. Et pourtant les faits sont là ! Des gens meurent à cause du changement climatique. La baisse des récoltes, les famines, les épidémies et les événements climatiques tels que les ouragans, inondations, canicules et sécheresses en sont les expressions. Selon l’OMS, cela représente environ 150 000 décès par an et cela devrait doubler d’ici 2030.
Des animaux et des écosystèmes disparaissent aussi à cause du changement climatique ! D’après une étude réalisée par 2 chercheurs de l’Université d’Arizona, près d’un tiers des animaux et des plantes ont disparu ces 50 dernières années. L’été, le thermomètre approche ou dépasse les 50 °C aux quatre coins de la planète, tandis que les canicules, feux de forêt et inondations se multiplient et s’intensifient. Sans parler de la fonte des glaces ou de la montée des eaux. Des villes et des villages sont rayés de la carte ou rendus inhabitables. Des écosystèmes sont détruits ou transformés à jamais.

Nous sommes déjà à +1,1°C. Et aujourd’hui, nous penchons plutôt vers une augmentation de +2,7°C et une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 7,5% au total en 2030. Or, comme voté lors de l’Accord de Paris, il faudrait réduire les émissions de gaz à effet de serre globaux de 30% pour limiter le réchauffement à 1,5°C. Il faut en faire 4 fois plus, être 4 fois plus ambitieux. Car, d’après Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies : “nous sommes confrontés à un choix difficile : soit nous arrêtons le réchauffement climatique, soit il nous arrête.” (…).

Vos choix politiques ne sont pas à la hauteur. (…). Nous sommes face à des décideurs décidés à ne rien décider paralysés par leur addiction à la croissance du PIB. Et pourtant, les coûts engendrés par le changement climatique sur l’économie, l’emploi, la santé, le renchérissement des produits agricoles, sur les infrastructures à adapter ou subissant des intempéries, la consommation d’énergie, et d’autres, sont bien plus élevés que le coût des investissements nécessaires à une transition verte.

Comme Manon, étudiante à Rennes, membre de COP Trotteur et qui est actuellement à la COP 26 à Glasgow, les Rennais et les habitants de toutes les villes, nous ne détournons pas le regard. (…). Nous voulons du changement et pas des discours ! Nous voulons des mesures à effets immédiats, nous voulons des résultats, nous voulons voir nos milieux de travail et de vie se transformer, nous voulons évoluer ensemble pour un monde durable. Ce ne sera pas facile, il faudra, non il faut, des changements importants nécessitant des sacrifices.

Stoppons les lobbies de la croissance énergivore, il est temps de nous rassembler, citoyens, associations, entreprises, territoires, de faire corps pour décider de notre avenir. Chacun de nous peut devenir ambassadeur du climat et de la biodiversité en parlant à nos proches, en signant des pétitions, en se mobilisant et surtout en votant.

Parce que le climat est un bien commun sans lequel toutes les autres améliorations seraient vaines, faisons du climat LE sujet des prochaines élections présidentielles et législatives d’avril et juin 2022. Elevons notre voix, mobilisons-nous et soyons acteurs pour un monde plus juste, plus social et plus durable et pas spectateur du chaos si nous attendons et que nous ne changeons rien !

Les associations de la marche : Affides, Agir pour le climat, Alternatiba, Artisans du monde, les étudiants d’Ar Vuhez, Attac, Biocoop Scarabée, La Bouëxière Environnement, Bretagne Vivante, CCFD Terre Solidaire, CGT Bretagne, Chrétiens unis pour la Terre, Coben, Cohérence, Cop trotter, Droit des Etudiants, Eau et Rivières de Bretagne, Eco Challenge, Enercoop Bretagne, Extinction Rebellion, FCPE 35, FNE Bretagne, Le forum social des quartiers du Blosne, FSU 35, La Bonne Assiette, Libre Canut, Ligue des Droits de l’Homme, LPO Bretagne, Maison internationale de Rennes, Mouvement de la Paix, Nous voulons des Coquelicots Rennes, Parasol, Oxfam, Solidaires 35, Solidaires Etudiants Rennes, Union Pirate Rennes 1, Union Pirate Rennes 2, Volée de Piafs – Trisk’ailes, VRAC Rennes, Xylm, et enfin Youth for Climate.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire