CECI EST UN TEST 1
Actualités Stade Rennais

STADE RENNAIS : ARRIBA RIBAR N’EST PLUS

test2

Ancien joueur du SRFC, Jean-Luc Ribar est mort jeudi à l’âge de 57 ans. Le natif de Roanne (26 février 1965) a joué à Saint-Étienne, à Lille et au Stade quimpérois avant d’enfiler le maillot rouge et noir. « Le talentueux milieu offensif a porté 137 fois la tunique de l’ASSE en D1 et D2, entre novembre 1983 et septembre 1987, inscrivant 24 buts », indique le journal Le Progrès. « À l’aise en division 2, il a participé à la série d’invincibilité de 24 matchs et aux deux magnifiques saisons (1984-1985 et 1985-1986) ponctuées par un titre de vice-champion de France de Division 2 et une accession dans l’élite après une épopée en coupe de France », précise le club stéphanois. 

À Rennes, le milieu a disputé 183 rencontres, entre 1989 et 1995 (13 buts). Avec « sa coiffure plaquée en arrière couleur de jais et ses yeux d’un bleu profond » (comme l’écrivait jadis Alain Prioul), ce gaucher était un dribbleur né. Toujours en mouvement, avec un certain sens du jeu, il est arrivé un 2 août 1989 dans la capitale bretonne. « Jean-Luc Ribar est un baladin », ajoutait Alain Prioul. 

International junior et espoir (sept fois), Jean-Luc Ribar fut aligné avec Van den Boogaard, François Denis, Michel Sorin et bien d’autres encore. « Ribar demeure dans les onze type aussi bien sous les ordres de Notheaux que de Le Milinaire », affirme le site Rouge mémoire. « Artisan de la montée en 1994 en inscrivant 3 de ses 13 buts en Rouge et Noir, il ne pourra pas profiter de la nouvelle épopée des Rennais aux côtés des Denis, Grassi et Wiltord. Après 5 apparitions en 1994/1995 (la dernière au parc des Princes en janvier 1995), il est éloigné des terrains par une grave blessure. »

Des problèmes de hanche ont mis prématurément à sa carrière (30 ans). « J’ai été victime d’une coxarthrose bilatérale. J’ai découvert ça, j’avais 27 ans. J’ai quand même pu finir mon contrat avec Rennes. J’aurais pu continuer un petit peu. Physiquement, à part ce problème, je n’étais pas au bout du rouleau. Mais malheureusement, je n’ai pas eu le choix, j’ai été déclaré inapte au football », avait-il expliqué lors d’un entretien accordé au Progrès en janvier 2021. L’ancien coéquipier de Roger Milla dirigeait plusieurs entreprises de nettoyage, à Roanne. Il avait été champion d’Europe juniors, à l’été 1983, en compagnie de Laurent Fournier, Stéphane Paille ou Jean-Christophe Thomas. 

L’interview de Jean-Luc Ribar, dans le journal du Stade Rennais, lors de la saison 1990-1991.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire