21 C
Rennes
lundi 24 juin 2024
AccueilActualitésRENNES : BLOCAGES, BOUCHONS ET FEUX DE PALETTES

RENNES : BLOCAGES, BOUCHONS ET FEUX DE PALETTES

Ce lundi 20 mars, des associations (AG Rennes 2) et quelques syndicats avaient prévu une « ville morte » pour protester contre la réforme des retraites. Ce matin, dès 6 h, des manifestants étaient déjà sur les routes et les ronds-points. « À 7 h 15, de nombreuses tentatives de blocages de la circulation sont en cours sur la rocade et ses abords à Rennes », confirmait la préfecture dans un communiqué.

Ici où là, les opposants au projet étaient installés sur le giratoire de Longchamps (présence de fumée), à Beaulieu, au carrefour d’Anjou et dans le secteur de la Poterie. Mais l’endroit le plus chaud était assurément sur le périphérique sud (porte d’Angers) où les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les manifestants et éteindre les feux de palettes. À 9 h, après le blocus, des agents de la direction des routes nettoyaient la chaussée, sous le pont reliant la Poterie au centre de maintenance du métro. Ils n’apercevaient pas au loin un fou du volant emprunter la bretelle, pourtant bloquée et menant à la station de la ligne A. 

J’AI ÉTÉ BLOQUÉ À LA POTERIE PENDANT PRÈS D’UNE HEURE. POURTANT, JE SUIS PARTI À 6 H 15 DE CHEZ MOI, À BRÉCÉ. Mais je soutiens le mécontentement », GUILLAUME.

À 9 h, la préfecture notait toujours de très grands difficultés de circulation. Elle évoquait un feu sur le giratoire d’Alma où les policiers agissaient pour faire fuir les contestataires. « C’est le jeu du chat et de la souris, » observait un témoin de la scène. Ailleurs, dans le secteur de Longchamps, une unité de force mobile était elle aussi engagée par les autorités. Elle observait la présence d’un feu de poubelles et de palettes, à hauteur de la porte de Longchamps et un incendie sur une aire de covoiturage. Bien plus loin, un barrage filtrant était en cours sur le giratoire d’Anjou (RN12), un second sur la RN 137 de Saint-Malo et un troisième du côté de Grand Quartier. 

« Nous ne sommes pas la bonne cible. » un chauffeur livreur.

Route de Saint-Brieuc, des manifestants étaient présents. Mais l’un d’eux tenait à affirmer. « On filtre les voitures », expliquait-il. « Mais si vous pouvez le dire dans votre journal, on va remettre les poubelles à la place. On n’a rien à voir avec des casseurs. » À 10 h, de nombreuses perturbations étaient toujours en cours. Depuis 5 h ce matin, des opposants sont devant le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche, au sud de Rennes. Photo une : @talpid12

Dernière minute : À 10h30, il y a toujours très fortes difficultés de circulation en cours sur la rocade et ses abords à Rennes. À 11h30, la situation s’améliore à Rennes. Tous les points de blocage sont levés (Porte de Saint-Malo : chaussée endommagée avec vitesse limitée à 70km). Le préfet d’Ille-et-Vilaine salue l’engagement de la police nationale d’Ille-et-Vilaine et des gendarmes mobiles pour débloquer les différents points de fixation ainsi que l’efficacité des sapeurs-pompiers dans l’extinction des nombreux feux.  Le préfet remercie également les agents de la Dir Ouest et de Rennes métropole qui s’emploient à nettoyer et remettre en état les chaussées dans les meilleurs délais.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

UNE FRESQUE DU NUMÉRIQUE PAR LES ÉTUDIANTS D’ÉPITECH

À l’heure où chacun de nous est invité à contribuer à la réduction de sa consommation énergétique, l’école d’informatique Epitech prend l’initiative ! Récemment, 736...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser