Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Faits divers

RÈGLEMENT DE COMPTES : QUINZE PERSONNES EN DÉTENTION PROVISOIRE

test2

“Sur fond de stupéfiants, le règlement de comptes est une lutte violente pour l’appropriation des territoires, de lieux de “deal” et de parts de marché”, résume Philippe Astruc, Procureur de la République. “Cette année, nous avons eu à connaître une augmentation significative de tels faits sur l’agglomération rennaise”, ajoute-t-il.  

La police rennaise a répertorié deux règlements de comptes en 2018, quatre en 2019 et 10 en 2020 entre le 5 janvier à Cleunay et 17 juin, à Maurepas. “En 2018, les deux faits ont été élucidés par les enquêteurs. L’un a été jugé et l’autre est toujours en investigation”, ajoute le Procureur de la République. “En 2019, deux réglements ont été dénoués et huit en 2020. Au total, 23 personnes ont été mises en examen et quinze sont en détention provisoire.”

Malgré l’aggravation des faits lors du premier semestre 2020, la situation deviendrait plus stable et calme depuis quelques semaines. “Il faut être prudent”, mesure le Procureur de la République. “Les problèmes ne sont toujours pas réglés. Mais l’important travail de la police a permis des résultats concrets.”

Les chiffres du jour : 1, 2 millions d’usagers de cannabis en France régulier et 4 millions d’usagers épisodiques.

Phrase du jour : “Nous voulons éviter que Rennes devienne une ville comme Toulouse ou Marseille.”

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire