CECI EST UN TEST 1
Actualités

QUAND LE SPÉCIALISTE DE LA MOBILITÉ DE RENNES MÉTROPOLE S’EN PREND “AUX PLOUCS” DE CRAON

test2

Il a pourtant un nom qui fleure bon la ruralité (il s’appelle Porcher). Mais de paysannerie, il n’en a cure. Par un tweet, il a provoqué l’ire des habitants de Craon, jolie localité de Mayenne et pays du cheval. “La boulangerie-bagnole, un concept franco-français qui continue à faire des ravages un peu partout en France (sauf dans les grandes villes…). Surtout ne changez rien. Bande de ploucs”, a-t-il écrit. 

Face aux réactions des habitants de Craon, le spécialité de la mobilité décarbonée de Rennes Métropole a retiré son tweet. Mais trop tard, le journaliste de France Bleu Mayenne en a fait un papier caustique et les Internautes se sont déchainés contre ce “bobo citadin”, bien loin des réalités quotidiennes. “Il a assez de travail dans sa ville et nous les ruraux on est assez intelligents pour développer et entretenir notre territoire tout en respectant la planète et les citoyens !”, explique un éleveur mayennais.

Avec ce genre de spécialistes, il faudrait revenir à la collecte du lait en chariot, à la tournée en bicyclette du facteur, aux visites médicales du médecin à cheval et interdire aux paysans de se déplacer en ville !”, un Internaute.

Face à la bronca, le spécialiste es-mobilité s’est excusé platement. “Je confirme : le plouc était clairement de trop ! Mea Culpa. Ce tweet est supprimé. Il a été écrit sous le feu de la colère après avoir failli être renversé par deux fois en approche d’un passage piéton dangereux.  Je ne haïs pas les voitures. Je déplore l’excès de voiture partout tout le temps. Au point d’en oublier les piétons. Car reconnaissez que pour  plus de 80% de la population, aller à la boulangerie à pied devrait être une réalité par défaut ?”

Mais pas certain que ces excuses soient acceptés par les Mayennais. “Il ne s’agissait pas d’une provocation mais de l’expression de votre mépris pour le monde rural …Tous les élus ruraux ont déjà fait de la mobilité un des enjeux majeurs de leur mandat (arrive en tête des préoccupations avec l’accès aux soins !). Vous êtes désolant !”, lui a répondu le vice-président de la Mayenne et maire d’Evron, Joël Balandraud. 

Sans rancune, le président de la communauté de communes de Craon, Christophe Langouet, a tout de même invité Green Emotion (son nom de scène sur Twitter) à venir échanger avec lui sur la mobilité. Espérons que de cet entretien le spécialiste en sorte des leçons pour les élus de Rennes métropole encore peu soucieux de solutions de mobilité pour les habitants des communes rurales de la capitale bretonne. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire