portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Patrimoine

PROJET IMMOBILIER AU STADE JEAN-COQUELIN : LA SNCF VEUT MENER GRAND TRAIN

Que va devenir le terrain de sport des cheminots, le long de la voie ferrée ? La question est sur toutes les lèvres dans le quartier du cimetière de l’Est. Propriété de la SNCF, géré par son comité social et économique, ce complexe sportif est utilisé par des associations comme l’ASCR (Association sportive des cheminots rennais) et par des activités de loisirs. “On y pratique de la gymnastique, du tennis, du basket du foot…Bref, les activités y sont nombreuses”, assure un riverain.

Vue des terrains concernés par l’opération immobilière. 

Mais à l’heure de la densification rennaise, du tout béton, cette grande surface attise les convoitises. Le plan local d’urbanisme donnerait d’ailleurs la possibilité à la SNCF de construire des immeubles sur une bande de 70 mètres de large du boulevard Villebois-Mareuil jusqu’à l’entrée du stade. Ce qui ne serait pas sans conséquences : les deux terrains de foot seraient coupés en deux tandis que la salle omnisports, la salle de gym et les terrains de tennis disparaîtraient.

Devant ces projets jugés pharaoniques par beaucoup de voisins, le président de l’Association des Cheminots rennais (avec d’autres) a demandé à être reçu par l’adjoint au maire de l’urbanisme, Sébastien Séméril. En urgence, le 11 juin dernier, l’élu les a conviés dans son bureau. D’après nos informations, il aurait demandé à la SNCF de refaire le stade avec une partie des bénéfices, tirés de l’opération immobilière. Mais le groupe ferroviaire ne l’entendrait pas du tout de cette oreille. Il réclamerait en contrepartie l’élargissement de la bande constructible de 50 m. Ce qui du coup “impacterait” la moitié du complexe sportif. “On assisterait donc à une négociation de marchands de tapis”, lâche une source proche de ce dossier.

Devant cette situation, l’élu rennais lâchera-t-il du lest ? Là encore, d’après nos informations, il envisagerait un montage financier et immobilier qui permettrait de reconstituer une partie du patrimoine sportif sous les bureaux et appartements envisagés par la SNCF. “Il s’est d’ailleurs engagé à exposer un projet avant les élections municipales, voire avant la fin de l’année, après avoir organisé une réunion entre la SNCF, son comité d’entreprise et la municipalité.” Petite note d’espoir pour les riverains, le dit-comité ne laissera ni la SNCF, ni la ville diminuer l’offre sportive.

Des grands immeubles ? “Les hauteurs risquent d’être importantes, car d’après Sébastien Sémeril, il n’y aurait pas de problème de vis-à-vis.” Ce serait d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles plusieurs collectifs et associations de Rennais ont demandé un débat public sur l’urbanisme de la ville au conseil municipal, lundi prochain.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire