16 C
Rennes
dimanche 26 mai 2024
AccueilActualitésPEUT-ON CRITIQUER LE STREET-ART ?

PEUT-ON CRITIQUER LE STREET-ART ?

Il y a quelques semaines un collectif de photographes rennais collait sur des murs rennais le portrait d’un homme masqué haïssant le street-art ! Il voulait interpeller le public sur cette pratique. Quelques semaines plus tard, nous avons rencontré un professionnel des arts plastiques vraiment hostile…Nous donnons son point de vue pour faire juste avancer le débat. https://www.rennes-infos-autrement.fr/mais-qui-est-cet-homme-qui-execre-le-street-art/

Que pensez-vous de la qualité des œuvres rennaises de Street art ?

J’aime bien les fresques murales. War crée plutôt l’exploit en peignant de nuit en hauteur avec une perche. Chez lui, c’est le monumentalisme de la forme qui impressionne en premier. Aéro, lui, a la forme et le fond. C’est un vrai peintre qui exprime des idées à travers des visages. En revanche, je suis plus réservé sur les réalisations des graffeurs…

Peut-on critiquer le street-art ?

C’est une bonne question. En fait, qu’on n’aime ou qu’on n’aime pas, ils nous imposent leurs fresques. 

Le street-art est-il une pratique ouverte à tous ?

C’est clairement un milieu fermé où l’on peint dans l’entre-soi avec les codes de la tribu. Dans l’absolu, tout le monde pourrait faire du street-art, à condition d’avoir accès à un mur et de connaître le b.a.-ba de l’usage des bombes à peintures. Il faut reconnaître à certains praticiens une certaine maîtrise technique de leur art. Mais on a globalement l’impression qu’ils ont choisi cette pratique extérieure par défaut. 

Comment voyez-vous le Street art comme vecteur de tourisme ?

Pourquoi pas, pourvu qu’on ne montre pas les navets, et surtout qu’on cache le mauvais goût de certains graffitis ou tags qui salissent la cité. Ce qui manque à nos murs, c’est l’excellence, par exemple la qualité esthétique d’un Ernest Pignon qui appose des images sur les murs des cités depuis presque cinquante ans en essayant de créer des espaces plastiques chargés de symbole. Pour en savoir plus : http://alter1fo.com/street-art-commerce-vandale-112713 

Note de Rennes Infos Autrement : L’avis du professionnel du monde de l’art est un point de vue. Pour notre part, nous éprouvons un réel intérêt pour le travail de War, Aéro, Lélé, Deux Ben, du festival Teenage Kicks et de bien d’autres encore. C’est un choix assumé et reconnaissant à l’égard d’un art tout à fait digne d’intérêt. 

Dragan Brkic
Dragan Brkic
Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

// Dernières nouvelles publiées

INCENDIE DANS LE QUARTIER DE VILLEJEAN

Le dimanche 26 mai 2024, en fin de journée, un incendie s’est déclaré dans un immeuble de quatre étages situé square du Nivernais, dans...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser