Actualités Politique

NEWS MUNICIPALES

Valérie Hamon, dernière candidate. Valérie Hamon, âgée de 47 ans,  sera la tête de liste de Lutte ouvrière. Elle veut faire entendre la voix des travailleurs partout dans la métropole. Elle a déjà été candidate aux législatives, aux régionales, aux Européennes. Elle avait obtenu en 2014, 1, 69 % des voix. Des bulletins en moins pour les Insoumis, les écologistes et les Socialistes au premier tour. 

Enora le Pape, tête de liste des Insoumis. Lors de leur troisième assemblée citoyenne du samedi 18 janvier, les militants de la France Insoumise et les citoyens présents dans la salle ont décidé de nommer Enora Le Pape comme tête de liste et Jean-Pierre Tual comme son second. Laure Kergren sera la numéro 3 et Renaud Julien le numéro 4. La première n’est pas militante du parti de Jean-Luc Mélenchon et le second a été tiré au sort. “Nous avons respecté notre engagement d’avoir une liste composée autant de militants que de citoyens. Maintenant, il faut que, tous, on apprenne à se connaître”, expliquent les Insoumis dans les colonnes d’Ouest-France. Heureusement que le tirage au sort n’est pas tombé sur Emeric Salmon, candidat Rassemblement national.

Des voeux socialistes avec François Hollande.  Francois Hollande était présent aux #Voeux2020 de la Fédération PS d’Ille-et-Vilaine. “Ce fut un temps d’échanges convivial entre camarades ponctué d’un discours mobilisateur”, explique Christophe Fouillère, président de la Fédération. “Ces vœux sont aussi un moment privilégié de camaraderie, avec le plaisir de se retrouver dans une ambiance conviviale. J’ai vraiment apprécié cette soirée, ces sourires, ces éclats de rire, ces souvenirs partagés avec des bons mots, ces vœux de réussite aux candidats pour les élections municipales. Ça fait du bien de voir des militants socialistes engagés, mobilisés et heureux d’être ensemble. Bref, c’était super ! Merci à toutes et tous !”, explique Christophe Fouillère. N’en faisons pas trop quand même…

Compagnon et Etienne. “Lorsque les gens se plaignent, je les invite à s’engager dans leur municipalité”, a confié Jean-Louis Etienne, l’explorateur au candidat du droite Charles Compagnon lors d’une dédicace. Au-delà du buzz recherché par la tête de liste de droite, le message sonne à tous. Mais il montre ô combien la fonction d’élu est aujourd’hui décriée et finalement peu recherchée. Dommage que beaucoup de personnalités de la ville rennaise ne s’engage pas autant pour notre bonne ville. 

Rennes 2 en invité surprise des Municipales. “Tous les présidents de Rennes 2 depuis 25 ans portent une responsabilité dans la situation actuelle”, commente Loïck Le Brun, conseiller municipal de droite sur Twitter. “Il est peut-être temps de démanteler cette Université pour mieux la reconstruire. J y ai passé 4 ans, je suis heureux que mes enfants aient choisi d’autres voies universitaires. Il n’y a jamais eu de President courageux à la tête de cette Université.” Et de tacler l’ancien président de Rennes, Jean-Emile Gombert; “Quelle suffisance chez ce Monsieur. Il est largement responsable de la dégradation de la qualité et de l’image de L’université Rennes 2. Il devrait faire preuve de plus d’humilité!”

Un prof de droite à Rennes 2 ! ” Je dois beaucoup à l’université Rennes 2, où j’ai fait mes études. Certes, en tant qu’étudiant, j’ai connu l’agitation, mais j’y ai reçu des enseignements de qualité avec des professeurs humanistes et talentueux”, explique Gilbert Nicolas, professeur émérite de l’Université de Rennes 2. De même, pour y voir enseigné 29 ans, j’ai connu les grèves et les blocages, mais également des contacts solides et durables avec mes étudiants. Avec Charles Compagnon, j’ai rencontré une personnalité libre, qui ne s’est pas engagée en politique avec une carte de parti, mais en s’appuyant sur une expérience longue et diversifiée. Je lui reconnais de multiples compétences et un attachement viscéral à la ville de Rennes, à son histoire et à son patrimoine, qu’il entend protéger, tout en maîtrisant le développement urbain. Imprégné des valeurs de l’effort et du travail, il a visiblement une grande capacité d’écoute, le sens de l’ouverture et un comportement humaniste.” Rennes 2 entre en campagne !

 

L’insécurité sera bien le débat ! ” Nathalie Appéré découvre l’insécurité à 2 mois des élections”, confie Eméric Salmon, candidat Rassemblement national. “Les Rennais ont le droit de savoir ce qu’est la réalité de l’ensauvagement de leur ville. J’ai ainsi demandé il y a déjà plusieurs mois à Mme Appéré de bien vouloir rendre publiques les synthèses de police qu’elle prétend lire chaque jour…une demande restée sans réponse. On ne peut compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre.” Le thème a toujours été porteur au FN.

Un ministre, même en campagne, ne devrait pas dire ça ! Marc Hervé est sorti de sa réserve. Second couteau de Nathalie Appéré, il a attaqué le ministre de l’Intérieur sur la sécurité. “Après une visite républicaine le matin, auprès des policiers du quartier de Maurepas, le ministre de l’Intérieur a, l’après-midi, tenu une réunion de campagne. C’est son droit. Mais la campagne électorale ne permet pas tout. Elle ne permet pas, en tout cas, que Christophe Castaner oublie subitement l’après-midi les propos tenus le matin par ses propres services. Outre la baisse des faits de délinquance en 2019, la hiérarchie policière a rappelé que Rennes reste l’une des grandes villes de France les moins affectées par la délinquance. Or, l’après-midi, aux côtés de Mme Gandon, Christophe Castaner a tenu un tout autre discours, déformant la réalité au mépris de l’action quotidienne de la police municipale. Christophe Castaner s’est permis, avec Mme Gandon, de travestir les propos de la Maire, qui s’est félicitée, à Maurepas, des patrouilles communes régulièrement menées par les polices municipale et nationale. Pour faire plus de patrouilles communes, il ne tient qu’à M. Castaner d’affecter plus de policiers nationaux à notre ville. Nos policiers municipaux, qui ont effectué l’an dernier près de 2000 patrouilles dont 600 dans les quartiers, y sont prêts. Le besoin de sécurité est légitime et il nous faut faire encore plus.” On est peu loin des thèmes chers à Nathalie Appéré : écologie, humanisme, social, citoyenneté. 

Sécurité encore. “La sécurité des Rennais est ma priorité. J’ai évoqué cet enjeu avec le Ministre de l’Intérieur et des représentants d’associations, commerçants, agents de la Police Municipale et de la Police Nationale. Objectif: préparer ensemble les chantiers à venir Rennes”, a tweeté Carole Gandon, candidat En Marche. Quand on vous dit que la sécurité sera l’une des thématiques des Municipales. 

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/soutenir-un-media-rennais-independant-rennes-infos-autrement

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire