CECI EST UN TEST 1
Actualités

MEURTRE DE DORIAN : LES CONDAMNÉS FONT TOUS APPEL 

test2

En juillet 2018, le jeune Dorian Guémené, serveur de son état, âgé de 24 ans, était lynché à mort devant L’espace. Trois ans plus tard, le procès de ces meurtriers était tenu devant la cour d’Assises d’Ille-et-Vilaine durant quinze jours. Il amenait la condamnation de cinq accusés pour meurtre : Sacha Réthoré (15 ans), Alexis Pesneau (13 ans), Stanislas Réthoré (8 ans), Thomas Goldschild et Guillaume Clavreul (10 ans). 

La qualification retenue n’est pas adaptée

Quelques jours après le verdict, comme l’annonçait le Télégramme dans sa dernière édition, quatre des accusés ont décide de faire appel de la décision. Il s’agit de Sacha Réthoré, Stanislas Réthoré, Thomas Goldschild et Guillaume Clavreul. “Je ne trouve pas adaptée la qualification pénale retenue contre mon client”, explique Jérôme Stéphan, avocat de Sacha Réthoré. “Pour moi, ce n’est pas un meurtre, la peine doit donc être moindre et plus proportionnée.”

Par le biais de son avocat, William Pineau, Alexis Pesneau fera lui appel dès demain à la première heure. “Le choix de retenir contre mon client l’homicide me parait incompréhensible”, confie son défenseur. “La cour d’Assises d’Ille-et-Vilaine a choisi l’intention collective plutôt que de prendre en compte celle de chacun. Cette analyse juridique est pour moi loin d’être exacte.”

Quelques jours après ce procès, William Pineau refuse le “rôle central” donné par la cour à son client. “Cela me paraît très contestable”, assure-t-il. “On a retenu principalement contre lui les éléments à charge que les éléments à décharge. Mais plus encore, la pénalité contre Alexis me parait excessive au regard de sa personnalité.” 

En revanche, le parquet fera-t-il appel contre le sixième larron, Alexandre Perez qui lui a été acquitté ? Le second procès devrait se tenir dans moins d’un an. Il sera peut-être un peu différent du premier. “Les positions vont peut-être évoluer” assure un journaliste. “Ils ont tous payé tous pour les différents mensonges divers et variés. Certains accusés vont peut-être se rendre compte que cela ne sert à rien de se tirer dans les pattes !” Pour l’heure, le jeune Dorian n’est pas prêt de dormir en paix. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire