Francebénévolat

CECI EST UN TEST 1
Actualités Politique

MANIF DU 24 JANVIER : DES ÉCHAUFFOURÉES, DU MONDE ET DE LA MUSIQUE

test2

Etrange manifestation, ce vendredi 24 janvier 2020, à  l’appel de l’intersyndicale CFT, FO et bien d’autres encore ! Durant deux heures, dans le froid, les milliers de manifestants, pour le moins calmes, n’ont pas toujours bien compris ce qui se passait en tête de cortège. Et pour cause ! A plusieurs reprises, des échauffourées ont troublé le début de la manifestation, avenue Janvier, place de la République et rue Tronjolly. Sans que l’on comprenne bien et parfois pourquoi le défilé prenait tant d’allures violentes.

A chaque fois, des charges de policiers et des lacrymogènes répondant aux jets de projectiles ont provoqué quelques tensions, quelques arrestations, quelques slogans contre la police.  Très mobiles, les policiers n’ont pas laissé de répit aux manifestants les plus décidés. Boulevard de la Liberté, la tension a été même extrême au moment où les forces de l’ordre ont fait usage de lacrymogènes pour interpeller des fauteurs de troubles. De nombreux manifestants ont reflué vers leurs camarades, tentant bien que mal de se protéger contre les picotements des gaz. “C’est bien la première fois que mon rimel coule pour Macron”, a confié une manifestante en pleurs. 

Durant quelques minutes, les manifestants sont restés immobiles. Mais ils ont bien vite repris leurs marches en musique. En revanche, certains ont préféré  filer par des rues adjacentes. La manifestation s’est disloquée vers 14 heures, esplanade du Général de Gaulle où un militant cégétiste sur un cortège a fait le show durant quelques bonnes minutes (voir notre vidéo ci-dessous). Jeudi soir, une manifestation avait rassemblé près de 1500 personnes, ce jeudi soir. 

La manif vue par des internautes : 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

1 commentaire

  • Bonsoir
    Vous pouvez inverser le sujet et l’objet dans cette phrase: “A chaque fois, des charges de policiers et des lacrymogènes répondant aux jets de projectiles” devient “A chaque fois, des jets de projectiles répondant aux charges de policiers. Cela permet de rétablir les faits. D’ailleurs, comme le signale, un internaute, les policiers de la CDI attendaient en embuscade et ont chargé sans aucune action n’avait été engagé par le cortège de tête.

Laisser un commentaire