Actualités Politique

LES NEWS MUNICIPALES

Pas d’affiches électorales sur les panneaux associatifs. “Une campagne électorale doit être l’expression de la cohérence d’un candidat et de son programme”, explique Charles Compagnon, candidat de la droite. “Je m’engage à ne pas coller d’affiches électorales sur les panneaux libres réservés aux associations. La vitalité associative de Rennes est une chance et une richesse. Elle n’est possible que par un soutien réel et sincère que ce soit par l’attribution de subventions, que je souhaite d’ailleurs éco-conditionnées, mais également par le respect des espaces de communication en direction des Rennaises et des Rennais.”

Franck Darcel, pas invité à TV Rennes. Pas de bol ! TV Rennes, pourtant télé institutionnelle et largement subventionnée par nos deniers publics, n’a pas invité Franck Darcel, lors d’un débat politique avec les six autres candidats diffusé ce vendredi. Notre télé locale prétexte un couac. Elle n’aurait pas réussi à joindre le candidat. Ce qui, avouons-le, n’est pas fort pour des journalistes…En tout cas, la plaisanterie n’est pas du goût du rockeur-candidat. Il a décidé de saisir le tribunal administratif de Rennes et il a grandement raison. Mais tout ce chambardement pour une chaine regardée par l’entre soi politique et quelques dizaines de spectateurs !

La sécurité au coeur des préoccupations. Lors de leur première réunion de l’année Carole Gandon (En Marche) et ses équipes ont présenté hier soir les mesures d’urgence pour faciliter et sécuriser le quotidien des Rennais. Elle souhaite “zéro tolérance et incivilités”, l’arrivée de 30 nouveaux policiers
municipaux recrutés, l’augmentation de la vidéo protection, la création d’une brigade verte.  Bref, elle fait de la sécurité un point fort de sa campagne. Pour autant, elle  n’a pas oublié bien d’autres sujets. Elle veut la “création de 400 places supplémentaires en crèche, la mise en place d’
un moratoire sur les tours, pour un urbanisme négocié,  l’ouverture de 150km de réseau express vélo, lancement d’un débat sur le Palais du commerce…”

Eric Berroche s’en va.  “J’ai décidé de tourner une belle et longue page d’une vie largement consacrée à l’exercice de responsabilités municipales, et, par conséquent, je ne serai pas candidat en mars prochain”, confie Eric Berroche, adjoint au maire de Rennes (communiste).  “Pendant 31 ans, j’ai eu l’immense privilège d’être au service des Rennaises et des Rennais et de contribuer modestement à la métamorphose de Rennes, cette ville que j’aime tant. Il y a quelques semaines, j’ai fait part de ma décision à Nathalie Appéré et je la remercie infiniment de la belle conversation que nous avons eue. Je serai évidemment à ses côtés jusqu’au terme de mon mandat et je participerai activement à sa campagne. Nathalie Appéré n’est pas candidate pour elle-même. Elle est complètement mobilisée pour l’avenir de notre ville en portant une très grande attention à la vie quotidienne de chacune et de chacun. Nathalie Appéré est d’abord portée par des valeurs et une cohérence de pensée dont Rennes a besoin.” 

Nathalie Appéré, la route libre. Nathalie Appéré, candidate à la mairie de Rennes et à la métropole, n’aura plus sur son chemin Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole. Invitée comme  le veut la tradition républicaine aux voeux de son rival, Nathalie Appéré l’a remercié par un tweet. “Merci pour ce que tu as fait pour développer notre territoire, animer notre métropole et permettre les réussites collectives.” On fait parfois plus chaleureux.  

Ecologistes et socialistes bien silencieux. Depuis octobre 2019, les écologistes n’ont pas écrit de communiqué de presse. Le dernier en date publié sur leur site date du 1er octobre. Les socialistes sont assez silencieux, également. Ils préfèrent visiblement une autre approche. Nathalie Appéré a choisi de s’adresser directement aux Rennaises et aux Rennais. “Dans ce courrier, elle revient sur la transformation de Rennes, de l’aménagement des Prairies St-Martin à la modernisation de nos écoles ; de la nouvelle gare au budget participatif. Elle y rappelle ses premiers engagements pour la sécurité, les transports, la santé, la transition écologique et la justice sociale”, explique son site. Rien de mieux pour éviter les boulettes…et les polémiques stériles.

Moins de papier pour sa campagne. “L’écologie est une préoccupation majeure de ces municipales”, assure Charles Compagnon. ” La responsabilité sociale et environnementale que nous entendons encourager et accompagner chez les Rennaises et les Rennais doit s’appliquer en premier lieu chez ceux qui entendent les représenter. Je souhaite une utilisation la plus raisonnable possible du papier dans ma campagne qui commence par une impression d’affiches pour les seuls panneaux électoraux permis par la loi. Nous travaillons également, pour l’ensemble de nos supports avec du papier recyclé ou issu de la gestion durable des forêts. Il n’y a pas de petits engagements. Tous les gestes comptent.” On ne le dira jamais assez : l’environnement est devenu le coeur de cible de nos candidats. 

Le RN défend Alliance Vita. Des individus encagoulés ont attaqué avec du gaz lacrymogène une soirée-débat organisée hier soir par l’association Alliance Vita à la Maison des Associations de Rennes. Du matériel appartenant à l’association a été détruit et les organisateurs de la soirée ont été contraints de l’annuler. “Ce nouveau déchainement de violences est intolérable. A Rennes, aujourd’hui, un groupe d’individus violents peut parvenir à censurer une conférence qui lui déplait…il s’agit d’une atteinte gravissime à une liberté pourtant fondamentale dans notre démocratie : la liberté d’expression. Ces groupuscules LGBT et d’extrême-gauche haïssent-ils à ce point la liberté ? Prétendant appartenir au « camp du bien », ces petites minorités liberticides ont une nouvelle fois utilisé des méthodes fascistes pour censurer l’expression des idées en totale impunité. Pire, leur arrogance les pousse même à d’ores et déjà annoncer qu’ils reviendront attaquer les prochaines réunions d’Alliance Vita ! La complaisance de la majorité socialo-communiste de Rennes avec ces milices fascistes doit enfin cesser, Nathalie Appéré doit garantir à Alliance Vita comme à toute autre association de pouvoir se réunir dans le calme.”

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire