CECI EST UN TEST 1
Actualités coronavirus

LE STADE ROBERT POIRIER EN PISTE POUR LES VACCINS

test2

Propriété du conseil départemental, le stade d’athlétisme Robert-Poirier à Rennes, à deux pas du CHU et de la bibliothèque universitaire de Villejean, sera le vaccinodrome d’Ille-et-Vilaine. Situé non loin du métro et doté d’un parking, il pourra vacciner 1000 personnes sept jours sur sept. “Cette capacité pourra monter progressivement en puissance tout en s’adaptant aux volumes de doses de vaccin disponibles”, explique le préfet, Emmanuel Berthier. “Il complètera l’offre des centres de vaccination répartis sur tout le territoire départemental, des cabinets des médecins généralistes et des pharmacies.”

Le centre aura à disposition une trentaine de personnels (médecins et infirmiers sapeurs-pompiers du service de santé, sapeurs-pompiers professionnels et volontaires, personnels administratifs et techniques, personnel médical et agents du conseil départemental). En Ille-et-Vilaine, il sera complété par deux nouveaux centres de vaccination : à Chantepie, lors de la semaine du 5 avril, porté par le Pôle Gériatrique Rennais, et à Dinard, lors de la semaine du 12 avril, porté par l’hôpital Gardiner. 

Depuis son lancement en janvier dernier, la campagne de vaccination a permis de réaliser 151 669 injections en Ille-et-Vilaine (au 25 mars 2021) et 41 066 personnes ont reçu 2 doses de vaccin grâce à une mobilisation collective des professionnels de santé hospitaliers et libéraux et au partenariat avec les collectivités territoriales. Dans les semaines qui viennent, l’Ille-et-Vilaine bénéficiera d’une hausse très significative des approvisionnements en doses de vaccins. “ce qui permettra une nette intensification de la campagne de vaccination sur notre territoire, sous la conduite du Préfet, en lien avec la délégation départementale de l’ARS (Agence régionale de Santé)”, explique la préfecture d’Ille-et-Vilaine. Quinze centres sont déjà ouverts en Ille-et-Vilaine dont  à Rennes, le Liberté à l’ Esplanade Général de Gaulle et SOS Médecin (106, rue Eugène-Pottier)

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire