CECI EST UN TEST 1
Actualités

LE MOBILIER RENNAIS DU XVIIIe ET XIXe ÉTAIT TENDANCE !

test2

En pays de Rennes, l’écomusée est un petit trésor méconnu de la paysannerie. Il abrite une pièce où les “guides ” du site invitent à découvrir le mobilier rennais, pratiquement tous les week-ends, lors de rencontres avec le public.

A les écouter, nos meubles rennais avaient le vent en poupe au XVIII et XIXe siècle. Leur renommée dépassait même la frontière bretonne. “Ici où là, on ne jurait que par l’armoire en bretonne en merisier (offerte aux jeunes époux). Elle était appréciée pour sa corniche double cintres et ses motifs sculptés”, explique un spécialiste-es-mobilier. 

Ces armoires signées et datées étaient bien souvent uniques, exceptionnelles. Elles étaient fabriquées par des menuisiers travaillant souvent seuls avec un apprenti. “Certains artisans sont restés dans la mémoire collective comme les Croizé “, convient l’un des médiateurs de l’écomusée du Pays de Rennes. 

Des lits carrosses, des bonnetières et des armoires

Mais les armoires n’étaient pas le seul mobilier. Dans les fermes, les enfants couchaient dans des lits carrosses (lits-clos) et les parents dans un lit nuptial avec teinture verte (en signe de fécondité) et couette en plume d’oie, excusez du peu !  

Dans la même pièce, les parents rangeaient le linge, les dentelles et les coiffes dans une bonnetière et vaisselle dans une vaisselier-égouttoir. Ils utilisaient aussi dans des temps plus anciens des bancs coffres et des garde-manger ! “Trois essences de bois composaient ces meubles : le merisier (en façade car le bois le plus noble), le chêne et le châtaignier. “ 

Le mobilier du Pays de Rennes se retrouvait surtout dans le Nord-Ouest, dans une vingtaine de communes situées au nord-ouest autour de la commune de Pacé. Pour découvrir ces richesses : le musée de Bretagne et l’écomusée. Ecomusée, route de Châtillon-sur-Seiche, 35200 Rennes. Mail [email protected]

 

 

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire