CECI EST UN TEST 1
Actualités

LA STATUE ÉTAIT ÉRIGÉE PLACE DU PARLEMENT : LE MUSÉE ACQUIERT SA RÉDUCTION

test2

C’est officiel : le Musée des Beaux-Arts de Rennes accueillera très prochainement une réduction de la statue de bronze modelée par Antoine Coysevox entre 1688 et 1689. D’une valeur de 2,37 millions d’euros, cette sculpture représentant Louis XIV à cheval est la plus onéreuse que va posséder le haut lieu culturel rennais. 

Œuvre d’intérêt patrimonial majeur, elle est l’unique témoignage de l’original conçu entre 1688 et 1689 par l’artiste Antoine Coysevox (1640-1720) à la demande des États de Bretagne. Initialement destinée à Nantes, la statue équestre de Louis XIV est finalement accueillie à Rennes le 6 juillet 1726 sur la nouvelle place du Palais (aujourd’hui place du Parlement).

D’une hauteur d’environ 4 mètres, elle repose sur un piédestal de 3 mètres de hauteur, orné de chaque côté de reliefs en bronze également exécutés par Coysevox en 1693. Elle est démontée en 1793 et fondue pour réaliser des canons. Les reliefs seront sauvés et conservés au Musée des beaux-arts depuis sa fondation en 1801. 

Ce n’est donc pas la statue originelle qui vient d’être acquise par la métropole de Rennes, mais sa réduction : elle mesure 94 centimètres et repose sur un piédestal de 120 centimètres. »

La statue est actuellement exposée au Louvre à Paris. Elle rejoindra Rennes que dans quelques mois. Au préalable, la réduction en bronze passera entre les mains de Lise Bastardoz et Jennifer Vatelot, qui veilleront à sa bonne rénovation, au sein des ateliers du Centre de Recherche et de Restauration.  L’œuvre d’Antoine Coysevox est à retrouver devant le Grand Christ en croix de Charles Le Brun, au Musée des Beaux-Arts, à partir du 5 septembre 2022. 

 

Le mécène : Depuis 30 ans, le groupe Norac évolue dans l’agroalimentaire, au sein de trois métiers : la boulangerie-pâtisserie, le snacking nomade et le traiteur. Il regroupe aujourd’hui 11 entreprises et 6 000 collaborateurs. Il connaît un développement considérable à l’international. Il n’en reste pas moins fortement implanté dans l’ouest de la France, berceau de son succès. Son siège est situé dans un immeuble particulier, au plein cœur du centre historique de Rennes. Depuis plus de 15 ans, Bruno Caron, président et fondateur de la société Norac, a choisi de s’engager grandement dans la vie culturelle bretonne. Il soutient sur la durée les Ateliers de Rennes — biennale d’art contemporain.

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire