CECI EST UN TEST 1
Actualités

LA LIGNE B DU MÉTRO N’EST PAS POUR DEMAIN

test2

Dans un communiqué commun signé (et donc préparé avec soin) par Rennes Métropole, Siemens (le constructeur) et Kéolis (l’exploitant), il est encore question d’un énième retard de la ligne b. Faut-il en rire ou en pleurer ? Seule certitude, aucune inauguration n’est fixée pour l’instant. « Siemens confirmera d’ici le début du mois de juin la date de mise en service de la desserte», précise Rennes Métropole. Cette ouverture dépendra « du démarrage des trains en automatique au dépôt » et de la « réduction des contraintes de maintenance sur le système de guidage » des rames. 

Pour expliquer cette déconfiture, cette bérézina de la mobilité, les trois acteurs pointent du doigt le matériel innovant. « Les ajustements sont d’autant plus compliqués qu’ils n’ont jamais été éprouvés ailleurs en conditions réelles. » Pour se dédouaner, les partenaires mettent aussi en avant « la nouvelle vague épidémique du premier trimestre 2022 » et « des difficultés d’approvisionnement auprès de certains fournisseurs. »  

Bref, ce n’est pas de bol ! Mais que l’on se rassure, Rennes Métropole et ses associés font tout pour y arriver. « L’objectif est aujourd’hui d’atteindre un haut niveau de performance. Depuis plusieurs mois, Siemens Mobility a renforcé ses équipes et les moyens alloués au projet. Elle est fortement mobilisée aux côtés de Keolis Rennes, de la Semtcar et de Rennes Métropole. Les essais se poursuivent et le plan d’amélioration montre des résultats positifs depuis plusieurs semaines. » Pour l’heure, on ne connaît pas le montant des indemnités versées par Siemens à Rennes Métropole. D’après nos informations, elles s’élèveraient à 40 millions d’euros. 

Info + : Le Cityval, qui voyagera sur la ligne b, représente la toute dernière génération de métro automatique conçue par Siemens. Il permettra d’ajouter une troisième voiture au cours de la vie de la ligne, augmentant ainsi considérablement la capacité de transports, sans travaux d’infrastructures. Plus spacieux que le Val actuellement en exploitation sur la ligne a, le Cityval est plus facilement accessible aux personnes à mobilité réduite. Il est doté de larges portes et offre la possibilité de circuler d’une rame à l’autre. Le Cityval est entièrement vitré et dispose d’un système d’affichage digital d’informations en temps réel. 

Infos sur le métro : Le projet de la ligne b de Rennes Métropole, engagé il y a 20 ans, représente un budget de plus d’un milliard d’euros (1 342 Md€). Son plan de financement comprend : 18 % de subventions, 46 % d’autofinancement et 36 % d’emprunts. « Le strict respect de l’enveloppe budgétaire a notamment permis l’achat de six rames supplémentaires, pour 19 M€. Les travaux ont débuté en 2013 (déviations et réseaux) et 2014 (génie civil). Les 15 stations ont été livrées en décembre 2020 et les premiers essais de roulage sur le viaduc ont eu lieu en janvier 2021. Les parcs-relais Les Gayeulles et Saint-Jacques Gaîté sont terminés, les chantiers du parc-relais Cesson ViaSilva sont en cours. » Plus de 100 lots de travaux ont mobilisé environ 1 200 entreprises. 5 700 000 heures travaillées au 1er janvier 2021, dont 420 000 heures d’insertion sociale.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire