CECI EST UN TEST 1
Actualités

HUIT KILOS D’HÉROÏNE SAISIS PAR LES GENDARMES

test2

En juin 2019, la Brigade de recherches de Vitré découvrait une somme de 5 000 € à Retiers (35), vraisemblablement liée à un trafic de produits de stupéfiants. Elle débutait une enquête avec l’aide deux ans plus tard du Groupe stupéfiants départemental de la Compagnie de Gendarmerie départementale de Rennes, détenteur d’informations sur un important trafic d’héroïne organisé en Ille et Vilaine et les départements limitrophes.

A la suite d’investigations, tant physiques que techniques, plusieurs trajets d’approvisionnement auprès de clients, eux-mêmes revendeurs de ce produit, ont été détectés. Le 05 octobre 2021, une importante opération d’interpellations à laquelle participait 150 gendarmes des groupements de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine, de la Manche, de l’Indre et Loire, de la Mayenne, de la Vienne, et de l’antenne G.I.G.N. de Caen  visait les principaux organisateurs. Les interpellations avaient lieu à Ducey-Les-Chéris-50, Saint Hilaire Du  Hacouêt, Landean, Vern-surSeiche, Dol de bretagne, L’Hermitage et Messeme (86).

Neuf personnes ont été placées en garde-à-vue et les perquisitions ont permis la saisie de près de 8 kilogrammes d’héroïne, 100 g de cannabis, près de 38.000 € en numéraire et d’armes. “Six véhicules ont été également saisis, ainsi que 51.000 € sur un compte bancaire”, ajoute le procureur de la République, Philippe Astruc. “Une quinzaine des clients de ces revendeurs ont été entendus dans divers départements.”

Les principaux mis en cause sont 8 hommes et une femme, âgés entre 21 ans et 56 ans, avec des antécédents judiciaires à l’exception de l’un d’entre eux. “Leurs situations professionnelles respectives sont pour la plupart fragiles, sauf pour l’un d’eux qui gère une entreprise dans le secteur du transport.” Suivant leur degré d’implication, trois d’entre eux ont été laissés libres à l’issue de leur garde à vue et convoqués en justice dans le cadre d’une CRPC pour trafic de stupéfiants (détention, acquisition, transport, offre et cession d’héroïne) et usage d’héroïne. Les six autres ont été déférés au parquet de Rennes le 08 octobre 2021 dans le cadre d’une comparution différée prévue les 06 et 07 décembre 2021 à 09h00.

Quatre mis en cause ont été placés par le Juge des libertés et de la détention en détention provisoire en attente de l’audience et deux sous contrôle judiciaire. “Je tiens à saluer le remarquable travail de la gendarmerie nationale ayant permis de mettre à jour cet important trafic mais également de parvenir à des saisies très significatives à la fois en produits stupéfiants et en avoirs criminels.”

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire