Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Stade Rennais

FIN DE MATCH DU STADE RENNAIS À 22 H 45 : LES CAFÉS ONT ENCORE PERDU LA PARTIE !

test2

Ce dimanche 20 septembre, elle pestait, la tenancière du PMU. “Dans mon café, hier soir, tout le monde était ravi devant mon écran, sauf moi !”, explique-t-elle. “Faute de pouvoir ouvrir après 23 heures, nous n’avons pas fêté dignement la victoire de nos protégés. C’était frustrant”, ajoute-t-elle. Même son de cloche chez l’un de ses habitués, le nez dans son verre. “Ils auraient dû faire une dérogation. Quand un match commence à 21 h, il serait de bon ton de laisser ouverts les établissements jusqu’à minuit comme à Marseille. Au Valy, devant le Roazhon Park, ils devaient faire la gueule.” Dans le centre-ville, le gérant d’un bar maugréait lui aussi contre l’arrêté préfectoral de fermeture de bar à 23 h. “Dans mon établissement, beaucoup d’abonnés du Roahzon Park n’étaient pas au stade, faute de place (la jauge est limitée à 5000 places). Ils ne pouvaient pas non plus fêter le succès des Rouge et Noir. C’est quand même triste….” Un avis partagé par un de ses clients. “Il faut du pain et des jeux, disait-on au temps de César, pour apaiser les masses populaires. On n’a désormais plus de jeu et on n’aura bientôt plus de pains…A un moment donné, les autorités devraient nous comprendre. Un match de foot, c’est le seul plaisir du week-end pour des Rennais, des pères de famille avec leurs enfants, des vieux retraités…qui pour beaucoup n’ont pas la possibilité de s’inscrire sur le Net comme le souhaite la direction du Stade. 10 ou 15 000 personnes masquées au stade, c’est juste une question d’organisation ! Mais que voulez que l’on fasse, chacun dans son coin, on ne pèse pas bien lourd contre l’Etat…” Un avis confirmé par son fils, Jean, dix ans. “Il faut faire sortir et entrer les supporters tribune par tribune pour disperser les gens dans la ville.” La vérité sort parfois de la bouche des enfants. Espérons que des décisions soient prises au haut-niveau pour que les stades revivent dans une ambiance respectueuse des règles sanitaires. “Un stadium n’est pas un endroit confiné, bordel !”, ajoutait un Rennais dans son propre langage…

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire