CECI EST UN TEST 1
Actualités

EXTENSION DU STADE RENNAIS : LA VICTOIRE DES ÉCOLOS

test2

Le Stade rennais veut étendre son centre d’entraînement, à deux pas de son emblématique enceinte, le Roazhon Park. En fin d’année 2021, il semblait opter pour un projet concentré sur son site de la Piverdière, avec des terrains près du Moulin du Comte. Patatras, en mars 2022, le club breton a présenté de nouvelles extensions au-delà du chemin de la Taupinais, à la Prévalaye. Il enclenchait alors une levée de boucliers chez les écologistes. « Lors du conseil municipal du 14 mars 2022, nous avions appelé au dialogue au sein du comité de gestion de la Prévalaye », expliquent Valérie Faucheux et Matthieu Theurier, dans un communiqué publié sur leur site.   

La presse et les écologistes annoncent une révision du projet du Stade rennais. Mais j’aurais aimé une réaction des dirigeants du club, » confie un proche du dossier.

Aujourd’hui, le Stade rennais ne s’engagerait que sur un centre resserré autour des bâtiments présents sur le site de la Piverdière. « Il sera délimité au Nord par la route de Sainte-Foix et par le chemin de la Taupinais à l’Ouest et au Sud », assurent les écologistes. « Les nouvelles bâtisses seront construites sur les espaces déjà existants et feront l’objet d’une très large utilisation de matériaux biosourcés. La vocation agricole des terres environnantes sera donc préservée. Cela permettra à la fois de maintenir une continuité rurale entre le Jardin des Mille Pas, La Basse Cour et la ferme Perma G’Rennes, et de poursuivre l’installation d’agricultrices et agriculteurs sur la Prévalaye. »

En imposant leurs desideratas aux « footeux », les écologistes remportent une belle victoire. « En définissant un projet qui s’appuie sur les sites actuels, le Stade rennais fait preuve de sobriété foncière. Il peut ainsi devenir le 1er club de football professionnel à développer un centre d’entraînement qui intègre pleinement les enjeux environnementaux d’aujourd’hui et de demain. Nous tenons à saluer l’esprit responsable du stade et de ses dirigeants. L’action des associations et collectifs a été déterminante pour la prise en compte des défis écologiques. » 

Les Verts sont désormais dans l’attente d’une présentation du projet définitif. « Nous pourrons l’étudier en vue de la rédaction du bail emphytéotique et de l’approbation du permis de construire, qui sera soumis au conseil municipal de la ville de Rennes. Dans le même temps, les élus devront entériner l’installation de nouveaux agriculteurs et classer en terres agricoles les prairies situées entre le chemin de la Taupinais et celui de Boron (entre Perma G’Rennes et les Millepas). De notre point de vue, les conditions sont aujourd’hui réunies pour que le Stade rennais mette en œuvre son projet. » Cette affaire montre ô combien il faut dorénavant tenir compte des écologistes pour mener à bien une opération urbaine.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire