CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Faits divers

EN 1899, LA RUE DE SAINT-MALO ÉTAIT UN COUPE-GORGE !

test2

Aujourd’hui, la rue Saint-Michel est réputée pour être l’artère la plus dangereuse de Rennes, après la fermeture des estaminets. Mais il y a plus d’un siècle, en 1899, la rue de Saint-Malo détenait la palme. “Nous nous permettons de faire appel à la police de Rennes et de vouloir bien surveiller ce quartier, qui depuis quelque temps devient des plus dangereux”, assurait le journal Ouest-Eclair le 18 août 1899. 

Ce jour-là, le fait-diversier de notre quotidien local évoquait encore une fois une mystérieuse agression nocturne la veille au soir, le 17 août 1899. “Une discussion s’est élevée dans un café, entre trois individus faisait partie de la bande du soleil et la maîtresse de l’un d’eux”, écrivait-il. “Elle n’aurait pas tardé à tourner au tragique et en sortant du café, une nommée X aurait porté plusieurs coups de couteau à son amant le nommé D.”

Grièvement blessé, l’individu baignait dans une mare de sang sur les marches d’un escalier. “On remarqua qu’il portait à la hauteur de l’épaule droite une plaie de 2 à 5 centimètres. Des personnes se trouvant à proximité auraient insisté pour prodiguer des soins au blessé et voulu le conduire chez un pharmacien.” Mais son camarade s’y serait opposé en disant à la victime. “Viens vite, Constant jusque chez toi, tâte de marcher, car les cognes (policiers en argot rennais) et il ne le faut pas, allons nous en !” Déjà à l’époque, on savait manier le couteau…

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire