CECI EST UN TEST 1
Actualités

DÉCOUVRONS LES ÎLES ANGLO-NORMANDES : SERCQ, LA PLUS AUTHENTIQUE

test2

« Sercq est la plus belle des îles anglo-normandes, » aimait à dire l’écrivain Victor Hugo. Bien des années plus tard, l’impression demeure toujours la même. Mais cette île reste avant tout authentique et typiquement anglaise. Elle se découvre dans des « chariottes » d’un autre temps, à vélo ou tout simplement à pied. 

The Avenue

Cerné par de hautes falaises, ce joyau maritime est situé à quelques « encâblures » de Guernesey. Toutefois rien à voir avec sa voisine. Ici, les maisons sont cachées derrière des haies de pierres et parfois de magnifiques hortensias. Elles sont croquignolettes à souhait et abritent environ 480 âmes. La plus grande (et sans doute la plus belle) est la seigneurie, propriété du seul seigneur européen, Michel Beaumont. 

Hors du temps, ce « castle » vaut le détour pour son jardin où l’on découvre des merveilles de savoir-faire et d’entretien. Il devient une halte obligée pour s’imprégner de l’ambiance de Sercq et comprendre un tant soit peu l’univers exceptionnel de cette île aux allures exotiques et diablement aventurières. 

The Avenue !

Après ce détour, direction The Avenue ! La rue centrale est bordée par des cafés (Novas) où l’on sirote le « green tea » et l’on mange des spécialités culinaires anglaises. Mais pas le temps de s’attarder, il faut rejoindre la petite Sercq par la Coupée (passage effrayant entre les deux parties de l’île). Là, au bout du monde, La Sablonnerie (adresse si charmante) vous invite à l’heure du thé, avant un plongeon obligé à la Vénus Pool (piscine naturelle). 

Mais pour la baignade, on a une préférence pour le Havre Gosselin que l’on gagne en descendant une pente interdite aux promeneurs souffrant de vertiges ! Dans cet endroit du bout du monde, la vue sur Brecqhou (avec son château néogothique) est imprenable et le « bain » un brin frisquet. En revanche, quelle sensation ! Ici, les baigneurs courageux auront l’impression d’être seuls au monde…

Plus loin, la baie de Dixcart offre une trempette plus tranquille, beaucoup moins « casse-cou » que celle de Harbour Port, fréquenté par des plongeurs intrépides. Mais il est grand temps de découvrir Stone Hedge (pierres néolithiques), le Bec au Nez (pointe de l’île), la fenêtre sur la Manche et La Moinerie (hôtel exceptionnel lové non loin d’un marécage). 

Sans doute la plus belle des Anglos, Sercq propose à ceux qui ont le courage de s’y rendre les plus merveilleuses promenades et une ambiance typiquement Anglaise. On aime tout particulièrement cette partie de cricket, ces bières dans les rares pubs et ces moments de sérénité dans les églises du village. Sercq reste une terre secrète, mais si délicieusement belle. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire