Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

DÉCOUVERTE DU 35 : LA SAINTE-PATAUDE !

test2

Entre Bain-de-Bretagne et Martigné, entre Châteaubriant et Janzé sur la route départementale 772, la forêt de Teillay abrite la “tombe à la fille”, bien plus connue dans le pays sous le nom de la sépulture de Sainte-Pataude. Installée dans une allée forestière, désignée par une croix peinte en rouge, cette sépulture est régulièrement fleurie, parsemée d’offrandes (poèmes, bijoux..) et décorée de linges d’enfants accrochés par des mamans. Non sans raison…on accorde à la sainte bien des vertus protectrices. Elle protégerait contre la stérilité, la fièvre, la paralysie, les maladies de nos chers petits. Mais qui était pataude ? Elle s’appelait Marie Martin, née à Tresboeuf et âgée de 17 à 19 ans lors de son décès. En 1795, elle fut torturée et laissée mourante à un arbre par les Chouans, lui reprochant d’avoir dénoncé leur cachette dans la forêt. D’après certains historiens, les Royalistes s’emparèrent de la jeune femme, lui arrachèrent les ongles, lui crevèrent les yeux, la violèrent et lui coupèrent les seins. Ils la pendirent par la suite par les cheveux. Marie Martin aurait été surnommée pataude en référence donné au nom donné par les Républicains par les Chouans en gallo (patao) ? Pour s’y rendre : La Grande-Ligne, forêt de Teillay, sur la route de Châteaubriant.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire